RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Bruges-Union en 6 questions avec Nordin Jbari : "L’Union n’a pas perdu confiance car elle a été plus forte que Bruges"

Dante Vanzeir, mis sous pression par Eder Balanta
11 mai 2022 à 09:00Temps de lecture2 min
Par Giovanni Zidda avec Manuel Jous

Le deuxième volet de la double confrontation Union Saint-Gilloise – Club de Bruges, c’est ce mercredi.

Un match qui ne sera peut-être pas décisif mais qui est assurément crucial pour la course au titre alors que les deux équipes sont à égalité de points (NDLR : 43 mais avec un demi-point d’avance en faveur des Blauw en Zwart en raison de la division des points) à trois journées de la fin de ces playoffs.

Pour décrypter cette confrontation qui suit de très près la précédente, favorable aux Brugeois, nous avons discuté avec Nordin Jbari. Notre consultant évoque les enjeux de ce match en 6 questions.

Union Saint-Gilloise - FC Bruges : 08 mai 2022 (0-2)

Champions Playoffs - 3eme journée

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

1. Bruges prend la main à 3 matchs de la fin. Peut-il la relâcher ?

"Je ne pense pas. Même si ce n’est pas le Bruges que l’on connaît qui est un bulldozer et qui écrase tout sur son passage. J’ai trouvé un Bruges assez fragile et frileux contre l’Union dimanche. Le tournant, je pense que c’est ce penalty raté de Vanzeir qui peut être compliqué pour ce championnat."
 

2. Bruges ne doit pas entamer le match pensant que tout est arrivé.

"L’Union est très forte quand elle n’a pas la possession de balle et qu’elle peut jouer avec ses attaquants. Bruges doit rester concentré et jouer son jeu.

Je pense que l’entraîneur ne doit pas essayer d’inventer quelque chose ou de créer des surprises, comme il l’a fait au match aller. Je pense que Bruges doit jouer avec ses armes et son équipe type pour faire quelque chose et donner le coup de grâce à l’Union.

Le problème peut venir du staff qui voudra contrer cette équipe de l’Union qui sera dangereuse. Elle n’est jamais aussi forte que quand elle a la possession de balle et joue à l’extérieur."

Philippe Clement : "Je suis content pour Bruges mais je suis aussi très fier de Mazzu, il fait un travail merveilleux avec l’Union"

La Tribune

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

3. La tactique de Schreuder à l’Union, était-ce pour compenser l’absence Rits ou pour s’adapter à l’adversaire ?

"C’était pour essayer de créer quelque chose de nouveau avec De Ketelaere par exemple. C’était pour essayer de prendre l’Union par surprise et pas pour s’adapter. Je pense que Schreuder n’est pas quelqu’un qui s’adapte.

C’est un Néerlandais, c’est quelqu’un qui a confiance en lui, qui a voulu créer quelque chose et qui a fait une erreur. On a vu que cette équipe brugeoise a été en difficulté même si elle a gagné.

Le plus important, c’est qu’il revienne aux fondamentaux du Club de Bruges. Qu’il aligne une équipe convenable, bien structurée, une équipe de base. Depuis qu’il 'invente' comme ça, le Club peut être en difficulté."

Alex Teklak : "Les Brugeois étaient cette fois-ci préparés à subir face à l’Union"

Complètement Foot

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

4. Schreuder va-t-il remettre son équipe et système classique (avec Lang-CDK devant, pas de vrai 9) ?

"Je pense bien. Il a été fort critiqué par rapport à la position de De Ketelaere. C’est le meilleur joueur du Club de Bruges et ne pas le mettre à son meilleur poste, ça devient compliqué. Il a reçu des critiques donc il va revenir au schéma classique."

5. Quid du mental de l’Union ? Peut-on rebondir en si peu de temps après une telle déception ?

Jef Brouwers, psychologue du sport : "Pour battre Bruges, l’Union doit s’amuser et continuer à jouer son jeu, comme toute grande équipe"

Pro League

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ils peuvent chercher la force dans le fait qu’ils ont dominé Bruges et qu’ils auraient dû gagner. S’ils avaient complètement raté le match et qu’ils avaient perdu car ils n’étaient pas bons, ça aurait pu être compliqué.

Cela ne sera pas non plus facile mais ce sera plus facile pour Mazzu de remotiver une équipe qui a dominé cette équipe de Bruges et qui lui fait peur.

Je pense que l’Union va faire un bon match. L’Union va essayer de gagner. L’Union a perdu le match aller et est frustrée mais ce n’est pas une équipe qui a perdu confiance car elle a été plus forte que Bruges.

6. Quid du mental Bruges ? Outre le classement, aucune défaite contre Union, aucun but encaissé, cela permet de débuter en position de force ?

"Oui, il y a un avantage mental du fait qu’ils ont gagné le match aller sans avoir été bon. Et aussi parce qu’ils vont jouer devant leur public.

Quand vous dites que Bruges n’a pas encaissé contre l’Union, c’est vrai. Statistiquement, c’est vrai. Mais j’ai vu les matches. J’avais commenté le premier match de championnat où Bruges gagne, l’Union aurait dû le gagner. On a vu la même chose il y a quelques jours avec ce penalty. L’Union a eu énormément de possibilités de marquer contre Bruges.

J’ai aussi remarqué que Vanzeir est un peu moins bien à chaque fois qu’il joue contre Bruges. Si l’Union reçoit un penalty mercredi, je pense qu’il faut le faire tirer à Undav."

Sur le même sujet

L’Union se console à Anderlecht avec un 4e derby bruxellois en poche, les Unionistes terminent 2e

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous