RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Bruxelles aura sa rue Hélène Dutrieu, la première femme cycliste et aviatrice belge

Hélène Dutrieu à bord d’un avion.

Hélène Dutrieu aura une rue à son nom à Bruxelles : elle sera inaugurée après l’été. Il s’agit d’une nouvelle artère qui sera tracée entre l’Allée verte et l’avenue de l’Héliport, dans le quartier Nord. Une décision de la Ville de Bruxelles qui souhaite rendre hommage à cette pionnière au parcours hors du commun, qui a vécu 1000 vies à 1000 à l’heure.

Hélène Dutrieu, née à Tournai en 1877 mais qui a principalement vécu en France, a été la première femme championne cycliste belge, la première femme aviatrice belge… Et ce n’est pas tout. Entre ces deux carrières, détaillée dans un long article que la RTBF lui a consacrée, elle s’essaie, avec brio et accumulant notoriété et fortune, à la comédie et à la voltige en présentant un saut à vélo puis en motocyclette de plus de 20 mètres. Ses talents d’aviatrice, elle les mettra également au service de l’armée lors de la Première guerre mondiale en effectuant des vols de reconnaissance au-dessus des lignes ennemies allemandes.

Loading...

"Elle a aussi participé aux deux guerres mondiales, en tant que garde aérienne dans l’armée française pendant la première guerre mondiale et pendant la deuxième guerre mondiale elle gérait un hôpital de campagne. Tout au long de sa vie, elle a accompli beaucoup de choses, avec quelques réalisations notables : première femme belge titulaire d’une licence de pilote, première femme au monde à réaliser un vol de distance, première femme au monde à effectuer un vol aller-retour entre deux villes, première femme au monde à effectuer un vol aller-retour entre deux villes avec un passager, première femme au monde à rester en l’air pendant plus d’une heure et première femme pilote à être décorée comme Chevalier de la Légion d’honneur française", rappelle la Ville de Bruxelles.

Hélène Dutrieu, icône des Suffragettes aux Etats-Unis, sera également un temps ambassadrice et journaliste. Elle est morte en 1961, à Paris, à l’âge de 84 ans.

Ses multiples vies, l’auteur Gunter Segers a tenté de les résumer dans une biographie parue en néerlandais "Hélène Dutrieu, de vrouw die door Olympia vloog" (Editions Les Iles). "Je ne connais pas, dans l’histoire, un homme qui a réalisé autant de choses que cette femme", indique le biographe qui a passé dix ans à fouiller la vie d’Hélène Dutrieu entre Tournai, Lille, Paris, Marseille et les Etats-Unis. "A l’époque, Hélène Dutrieu est un modèle, pour tout le monde et singulièrement pour les femmes qui ont pu se dire : si elle est capable de voler à bord d’un avion, moi je ne suis pas cantonnée au ménage et à la cuisine."

La version française de cette biographie sortira en septembre.

Dernière précision, il n’existe que deux artères en Belgique portant le nom d’Hélène Dutrieu, à Tournai et à Gand.

Loading...

Sur le même sujet

Ces Belges à (re) découvrir : Hélène Dutrieu

Chroniques Culture

Articles recommandés pour vous