RTBFPasser au contenu

Actualités locales

Bruxelles : la création d’une école destinée aux enfants ukrainiens inquiète l’ambassade d’Ukraine

L’ambassadeur ukrainien en poste en Belgique, Oleh Shamshur.

Une école à destination des enfants ukrainiens, Vesna, ouvre ses portes à Bruxelles ce mardi. Elle est située à proximité du siège des institutions européennes. Cette initiative inquiète l’ambassade d’Ukraine en Belgique. Elle estime que l’établissement scolaire sort de nulle part et qu’il pose la question de la finalité exacte de l’enseignement qui y est dispensé. Quatre-vingts enfants sont déjà inscrits dans cette école privée.

L’ambassadeur ukrainien en poste en Belgique, Oleh Shamshur, évoque le manque de transparence du projet. "Il y a un manque de transparence sur la direction de cette école, sur la question vraiment principale de ses sources de financement, du programme didactique… donc beaucoup de choses", s’interroge l’ambassadeur.

Oleh Shamshur met également en avant le risque lié aux données privées que les familles donnent à la direction au moment de l’inscription : "On peut imaginer que ces données peuvent être utilisées à des fins tout à fait inappropriées, peut-être même par les autorités russes. Je peux imaginer ça !".

Loading...

Deux personnes sont à l’origine de ce projet pédagogique : l’une est Ukrainienne, l’autre Russe. La Russe Maria Smirnova rejette en bloc ces suspicions. Elle déclare qu’il s’agit simplement d’aider les enfants ukrainiens. Elle a d’ailleurs présenté préalablement son projet à l’ambassade. "Je peux comprendre qu’ils sont méfiants mais je ne peux rien y faire. Nous, on veut vraiment aider les enfants avec tout notre cœur et la volonté de toutes les personnes autour de nous", réagit Maria Smirnova.

L’école a pu ouvrir grâce à de nombreux dons, précise encore Maria Smirnova. "Quant aux données privées, nous avons mis en place la politique de protection des données (RGPD, ndlr). Les familles remplissent le formulaire de préinscription comme dans les autres écoles". Ces documents sont ensuite conservés.

Les craintes de l’ambassade sont-elles fondées ou s’agit-il d’un excès de prudence dans le contexte de l’invasion russe de l’Ukraine et de la guerre qui y fait rage depuis le 24 février ? Difficile d’y répondre. Toujours est-il que l’ambassade d’Ukraine s’apprête à diffuser un communiqué à l’attention de toute la communauté ukrainienne présente en Belgique.

Sur le même sujet

02 mai 2022 à 16:25
1 min
26 avr. 2022 à 12:45
1 min

Articles recommandés pour vous