Regions

Bruxelles : nouvelle opération de contrôles des trottinettes et scooters électriques dans la zone Montgomery

Plusieurs campagnes de contrôles ont démarré dans la zone Montgomery.

La zone de police bruxelloise Montgomery (Etterbeek/Woluwe-Saint-Lambert/Woluwe-Saint-Pierre) organisait, ce mardi après-midi, une action de contrôle des scooters électriques, des trottinettes électriques ou encore des monoroues électriques.

La réglementation au sujet de ces appareils est devenue plus stricte depuis le 1er juillet. La zone de police Montgomery a donc décidé de contrôler le respect des nouvelles règles, en particulier car elle a reçu, ces dernières années, de nombreuses plaintes concernant ces engins de déplacement. "Une première action de contrôle a eu lieu le 6 juillet et a déjà révélé de nombreuses infractions", a déclaré le chef de corps, Michaël Jonniaux.

Règles plus strictes depuis le 1er juillet

"Depuis le 1er juillet, les règles d’utilisation des engins de déplacement motorisés, notamment les trottinettes électriques, sont plus strictes", a expliqué Michaël Jonniaux.

"Par exemple, l’âge minimum est de 16 ans, sauf dans certains endroits, et les usagers sont assimilés aux cyclistes, quelle que soit la vitesse à laquelle ils roulent. Ils doivent donc rouler sur la piste cyclable ou sur la chaussée, et ne peuvent pas transporter de passagers. La machine doit également être équipée de freins, d’un dispositif acoustique, d’un réflecteur blanc à l’avant, d’un réflecteur rouge à l’arrière, et de signaux latéraux, plus précisément une bande réfléchissante blanche de chaque côté des repose-pieds, et/ou une bande réfléchissante blanche en forme de cercle continu de chaque côté du pneu de la roue avant et arrière", a-t-il expliqué.

Douze procès-verbaux début juillet

"Ces derniers mois, nous avons communiqué à plusieurs reprises sur cette nouvelle réglementation et nous avons organisé une nouvelle campagne d’information dans notre zone à la fin du mois de juin", a poursuivi le chef de corps. "C’est pourquoi nous avons pensé qu’il était temps maintenant d’organiser des contrôles. Lors d’une première action, le 6 juillet, 79 conducteurs ont été contrôlés, et nos agents ont dressé 12 procès-verbaux. Nous avons également confisqué un scooter, car il n’était pas homologué pour être utilisé sur la voie publique. Il pouvait atteindre des vitesses allant jusqu’à 90 km/h", a-t-il dit.

La zone de police a déployé une vingtaine d’agents, mardi, pour une deuxième opération, avec un poste de contrôle fixe au rond-point Montgomery et des contrôles mobiles sur tout le territoire de la zone.

 

Sur le même sujet

Scooters et motos ne stationnent plus gratuitement dans les rues de Paris depuis ce 1er septembre

Monde Europe

Les trottinettes Poppy débarquent dans les rues de Bruxelles

Regions

Articles recommandés pour vous