RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Bruxelles : plainte pour harcèlement déposée chez Securex par 48 employés de Filigranes

La librairie Filigranes est située à Bruxelles.

Une plainte collective signée par 48 employés de la libraire Filigranes, située à Bruxelles, a été déposée auprès de la caisse d'assurance sociale Securex, à la cellule psychosociale en charge de la protection du bien-être au travail, rapporte vendredi BX1. La plainte accuse le créateur de la librairie, Marc Filipson, de harcèlement moral et sexuel.

La plainte déposée auprès de Securex fait état d'heures supplémentaires qui parfois ne peuvent être ni récupérées ni payées, de changements d'horaires en dernière minute, de contacts répétés en dehors des horaires de travail, d'une surveillance par l'utilisation de carte pour accéder au logiciel de gestion, d'un manque de personnel?

Les plaignants précisent aussi que cinq personnes sont parties en burn-out sur les six derniers mois à cause notamment du comportement de M. Filipson, décrivant des coups de colère, des insultes, des intimidations, une incohérence dans les consignes, des remarques concernant la tenue vestimentaire ou le physique des employés, de contacts physiques non souhaités.

Jamais eu ni harcèlement moral ni sexuel

Après la plainte, Filigranes disposait de trois mois pour répondre. Le conseil d'administration de la librairie a réagi en soulignant que les employés n'étaient pas obligés de participer aux soirées caritatives et qu'il allait "creuser la question des heures supplémentaires", selon BX1. L'entreprise a également reconnu un manque de personnel pour certains rayons mais aurait des difficultés à recruter de la main d'œuvre supplémentaire.

Le CA a également défendu Marc Filipson, soulignant qu'il "est clairement un patron exigeant mais ses remarques sont souvent parfaitement justifiées. Son franc-parler et sa personnalité exubérante l'amènent cependant parfois à ne pas utiliser toutes les formes requises, ce sur quoi il a conscience qu'il doit travailler", selon la réponse envoyée à Securex, que BX1 a pu consulter.

Contacté par le média bruxellois, M. Filipson a juste déclaré qu'il "n'y a jamais eu ni harcèlement moral ni sexuel chez Filigranes".

Le Mode d'Emploi : le harcèlement au travail

JT 13h

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Ville de Bruxelles : plus de la moitié des travailleurs a déjà subi un comportement non souhaité

Regions

Filigranes: "le pas de côté" de Marc Filipson, une avancée pour le collectif d'employés

Belgique

Articles recommandés pour vous