Regions Bruxelles

Bruxelles : un camp de réfugiés symbolique pour attirer l'attention sur la crise de l'asile

Le Petit Château

© © Tous droits réservés

11 sept. 2022 à 17:18Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Lavinia Rotili

Quelques centaines de personnes ont organisé une action, dimanche, quai aux Barques, à Bruxelles, pour dénoncer le mauvais accueil des demandeurs d'asile. Elles ont ont installé dans le parc un camp de réfugiés symbolique en référence au camp qui s'était installé dans le parc Maximilien en 2015, en pleine crise migratoire.

"Si le gouvernement fédéral n'agit pas rapidement et ne remplit pas son devoir d'accueillir tous les demandeurs d'asile, nous aurons encore des camps comme celui-ci", ont mis en garde les activistes.

"Depuis un an, devant les portes du Petit Château, nous voyons quotidiennement des gens qui, selon toutes les règles internationales, devraient recevoir un accueil mais ne le reçoivent pas", déplore Adriana Costa Santos, présidente de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés. "Ces gens sont forcés de vivre en rue dans des conditions inhumaines car le gouvernement fédéral ne fait pas son travail. Ce n'est pas une crise des réfugiés mais une crise de l'accueil."

La présidente de la Plateforme rappelle qu'en un an, Fedasil a été condamné près d'un millier de fois pour défaut d'accueil. L'Etat belge a été condamné par le tribunal de première instance de Bruxelles. Mais malgré cela, "le gouvernement refuse de remplir ses obligations", dénonce-t-on encore.

La Plateforme rappelle enfin que les problèmes dans l'accueil des demandeurs d'asile en Belgique sont loin d'être nouveaux.

"Même pour le président du tribunal du travail de Bruxelles, les choses sont claires: c'est une politique délibérée pour rendre notre pays moins attractif aux yeux des réfugiés, afin qu'ils ne viennent pas en Belgique mais dans les pays avoisinants, estime Alexis Deswaef, co-président de la Plateforme citoyenne. C'est inacceptable."

Sur le même thème : Extrait JT (20/08/2022)

Petit château : aider les demandeurs d asile à se laver

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Asile et migration : vers une fusion des instances de l'asile

Belgique

Près de 1.600 personnes marchent pour les réfugiés à Anvers

Regions Flandre

Articles recommandés pour vous