RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Bruxelles : Un millier de manifestants ont appelé à la paix devant le Parlement européen

Déjà le 1er Mars, de nombreuses personnes s’étaient rassemblées devant le Parlement européen à Bruxelles
02 mars 2022 à 15:35Temps de lecture1 min
Par Belga

Environ un millier de manifestants, selon la dernière estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, ont manifesté ce mercredi de 12h30 à 14h00 sur la place du Luxembourg, devant le Parlement européen à Bruxelles, en solidarité avec le peuple ukrainien.

Ce rassemblement, derrière le slogan de ralliement "#unitedforpeace (unis pour la paix), était organisé par la communauté lituanienne de Belgique. Des drapeaux de la Pologne et de la Géorgie flottaient parmi les drapeaux ukrainiens et européens. Alors que la foule scandait des slogans comme "Gloire à nos héros" et "Poutine, rentre chez toi", des manifestants agitaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "Stop à la guerre", "Stop Poutine", "Paix" ou "L’Ukraine, c’est l’Europe".

Des députés européens ont ensuite pris la parole. "Nous nous mobilisons pour défendre une nation qui a choisi de faire reconnaître son appartenance européenne", a notamment déclaré l’eurodéputé allemand Michael Gahler. "Je suis convaincu qu’à la fin nous serons victorieux. Arrêtons cette guerre". La députée européenne lettone Inese Vaidere s’est interrogée : "Qui peut mettre fin la guerre ? Poutine le peut, les Russes et l’armée russe peuvent aussi mettre fin à cette guerre. On vous prie d’arrêter cette guerre. Nous sommes avec l’Ukraine et l’Ukraine a besoin de notre aide à tous".

La foule était cosmopolite. "Je suis un Français qui travaille dans la bulle européenne et je voulais aujourd’hui marquer ma solidarité avec le peuple ukrainien", a expliqué un manifestant. "On porte tous la crainte de voir le conflit s’étendre à des pays membres de l’OTAN et de rentrer dans une spirale de guerre mondiale, mais on espère ne pas en arriver là. Il faut marquer notre solidarité avec l’Ukraine autant qu’on le peut. C’est la livraison de moyens militaires ; c’est une pression sur les milieux dirigeants russes grâce à des sanctions économiques jamais vues… Manifester a un côté cathartique. On sait que cela ne va pas changer directement les choses, mais c’est important et cela montre à nos dirigeants que la société civile les soutient dans la solidarité qu’ils affirment envers l’Ukraine", a-t-il ajouté.

 

Sur le même sujet

Pegasus, ingérences et réponse covid : trois nouvelles commissions au Parlement européen

Monde Europe

"Nous ne sommes pas en guerre avec la Russie": Macron veut rester en contact "autant que nécessaire" avec Poutine

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous