Regions Bruxelles

Bruxelles va installer une oeuvre d’art sur la colonisation "en contrepoint de la statue de Léopold II"

L’oeuvre sera installée sur le square Lumumba.

La Ville de Bruxelles vient de lancer un appel à projet dans le cadre d’une intervention artistique sur le square Patrice Lumumba, jouxtant le square du Bastion à la Porte de Namur. En d’autres termes : en vue de l’installation d’une oeuvre d’art dans cet espace situé à deux pas de Matongé, le quartier africain de Bruxelles. Le thème de l’oeuvre sera la colonisation.

Décoloniser l’espace public

"Le projet d’intervention artistique sur le square Lumumba s’inscrit dans la volonté de la Ville de Bruxelles de décoloniser l’espace public. Cette démarche a débuté avec la dénomination du square Patrice Lumumba, en 2018", rappellent les autorités dans leur appel à projets. "Aujourd’hui, elle s’inscrit dans la continuité des recherches menées par le groupe de travail mis en place par le secrétaire d’Etat à l’Urbanisme et son administration qui a rédigé le rapport 'Vers la décolonisation de l’espace public en Région de Bruxelles-Capitale, cadre de réflexion et recommandations' sorti en février 2022 et qui est une source d’inspiration pour les ambitions que la Ville de Bruxelles se donne pour cet espace."

Ce rapport préconisait notamment la création de nouveaux monuments et d’inscriptions commémoratives symboliques afin de représenter des récits historiques actuellement absents, alliant passé colonial et diversité de la société bruxelloise.

Dès lors, l’intervention artistique souhaitée par la Ville de Bruxelles "doit amener le public à s’interroger sur la question coloniale de manière constructive et innovante. Le projet pourra, par exemple, mettre en évidence la vie, l’œuvre et/ou le contexte du combat de Lumumba (NDLR : premier Premier ministre du Congo indépendant, assassiné en 1961). Mais aussi, l’intervention artistique pourrait rendre hommage aux victimes de la colonisation ou encore évoquer la résistance féminine durant cette période."

La Ville de Bruxelles ajoute : "Il s’agit d’identifier cet espace en tenant compte de ses spécificités géographiques, socio-culturelles et d’usages. Cet aspect est d’autant plus important que cet espace est mal défini. Un projet artistique, même temporaire, pourra marquer les esprits et devenir une trace dans la mémoire collective. Au niveau formel, vu les contraintes spatiales importantes, l’appel à projet vise tant une expression artistique temporaire que pérenne : installation, performance, exposition, sculpture, etc."

Au niveau artistique, des critères sont établis. D’abord, que la future oeuvre soumise par un artiste ou un collectif doit être pensée "en regard de la statue de Léopold II" place du Trône, à quelques pas du square Lumumba. La nouvelle réalisera sera "un contrepoint" dit l’appel à projets. Ce qui confirme que la volonté des autorités et notamment du bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS) n’est pas de déboulonner la statue du souverain, malgré les critiques dont elle fait régulièrement l’objet et le rôle de Léopold II dans la colonisation du Congo.

La Ville ajoute : "L’intervention artistique doit pouvoir s’insérer dans un processus de médiation avec une approche participative en amont et éventuellement en aval de la production."

Inauguration en 2024

L’oeuvre choisie devrait au minimum avoir une durée de dix ans. Sa pérennisation se fera "en tenant compte de l’appropriation de l’œuvre par les publics, sa pertinence le temps faisant, son état, etc. L’artiste fera savoir dans sa note d’intention la temporalité visée et l’expliquera."

Les projets proposés seront jugés par un comité de sélection. Il comprendra des représentants de la Ville de Bruxelles (Urbanisme, Culture, Egalité des Chances…) mais aussi du Comité d’art urbain et d’associations.

Les dossiers doivent être rentrés avant le 28 mai. L’artiste lauréat sera désigné fin 2022 et bénéficiera d’un budget de 80.000 euros. Suivra ensuite la phase de réalisation avant une inauguration en juin 2024.

Sur le même sujet

Commission spéciale sur le "passé colonial" : les travaux sont prolongés jusqu’en fin d’année

Belgique

Passé colonial : un appel public sera lancé pour retrouver l'original du discours de Lumumba

Articles recommandés pour vous