Icône représentant un article audio.

OPFP

Budget fédéral : "Il y a des choses pires que prévues en termes de conditions d’accès au crédit-temps" explique la Ligue des Familles

On n'a pas fini d'en parler

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Quand on parle de budget et d’économies, il y a des questions qui fâchent !

Et il faut dire que les familles ne sont pas vraiment gâtées par le nouveau budget 2023, puisque les congés accordés aux familles sont réduits. Et ça ne plaît pas du tout à Maxime Prévot, président des Engagés : "On se retrouve avec, finalement, presque des coupables, que sont ces parents qui prennent du temps pour s’occuper de leur enfant gravement malade ou handicapé, qui n’auront plus les mêmes facultés demain qu’ils n’en n’avaient aujourd’hui."

En résumé, dans le privé on parle de crédit temps. Les parents avaient droit de prendre 51 mois sur l’ensemble de la carrière. Ce sera 48 mois dorénavant. Et l’âge de l’enfant ne doit plus dépasser 5 ans.

Pour les fonctionnaires, on parle d’interruption de carrière. De 60 mois, on passe à 48 mois. Là c’est un an de moins tout de même…

 

Lola Galer, chargée d’études à la Ligue des Familles, répond à nos questions.

 

Retrouvez chaque vendredi de 17 heures à 19 heures Sébastien Pierret et Patrick Weber dans "On n’a pas fini d’en parler" sur VivaCité.

Pour réécouter l’émission, c’est par ici

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous