Monde

Burkina Faso: des tirs entendus dans plusieurs casernes

© AFP or licensors

23 janv. 2022 à 08:35Temps de lecture1 min
Par Belga

Des coups de feu ont été entendus dimanche dans plusieurs casernes du Burkina Faso, dont deux situées dans la capitale Ouagadougou, a appris l'AFP de sources militaires et auprès d'habitants.

"Depuis 01H00 du matin, des tirs ont été entendus ici à Gounghin provenant du camp Sangoulé Lamizana", a affirmé un militaire de ce quartier situé à la sortie ouest de Ouagadougou, ce qu'ont confirmé des habitants, parlant de "tirs de plus en plus nourris". 

Des tirs ont également été entendus dans un autre camp militaire de Ouagadougou, celui de Baba Sy, à la sortie sud de la capitale, et à la base aérienne proche de l'aéroport, selon des sources militaires.

Le gouvernement reconnait "des tirs", dément "une prise de pouvoir par l'armée"

Des coups de feu se sont également produits dans des casernes de Kaya et Ouahigouya (nord), selon des habitants joints par l'AFP.

Ces mouvements dans des casernes burkinabè surviennent au lendemain de nouvelles manifestations de colère d'habitants excédés par l'impuissance des autorités à faire face à la violence jihadiste qui ravage le Burkina Faso depuis 2015.

Le gouvernement du Burkina Faso a reconnu dimanche que des "tirs" ont eu lieu dans plusieurs casernes du pays, mais démenti "une prise de pouvoir par l'armée".

"Des informations véhiculées dans des réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l'armée en ce jour" de dimanche, indique un communiqué du porte-parole du gouvernement, Alkassoum Maiga. "Le gouvernement, tout en reconnaissant l'effectivité de tirs dans certaines casernes, dément ces informations et appelle les populations à rester sereines", ajoute-t-il.

Sur le même sujet

Burkina : deux morts lors du coup d'État, selon la junte

Monde

Le Burkina Faso a "plus que jamais besoin de ses partenaires", déclare le chef de la junte

Monde Afrique

Articles recommandés pour vous