RTBFPasser au contenu
Rechercher

Burn-out et dépressions de longue durée en hausse de 40% en quatre ans

Le burn out touche de plus en plus de travailleurs.
17 mai 2021 à 04:33 - mise à jour 17 mai 2021 à 07:54Temps de lecture1 min
Par Belga

Au 31 décembre 2020, la Belgique comptait 111.732 personnes en invalidité pour cause de dépression ou de burn-out, selon les données que vient de publier l'Institut national d'assurance maladie-invalidité, citées dans La Libre Belgique lundi. Cela représente une augmentation de 39,23 % par rapport à la situation au 31 décembre 2016, pointe l'Inami.

On comptabilisait 78.330 personnes en dépression (+42 % par rapport à 2016), 33.402 personnes en burn-out (+33,09 %), pour un total de 170.224 personnes en invalidité en raison de troubles mentaux (+26,02 %).

Le nombre total d'invalides, toutes causes confondues, s'élevait, lui, à 471.040 (soit une augmentation de 20,54 %).

Une nette hausse chez les indépendants

Cette nette hausse concerne les différents statuts de travailleurs, mais les indépendants (+50,93 %) sont encore plus touchés que les salariés et les demandeurs d'emploi (+38,72 %).

Chez les salariés et les demandeurs d'emploi, 36,87 % des personnes en invalidité le sont en raison d'un trouble mental. Le burn-out et la dépression représentent 24,14 % des cas d'incapacité de travail de longue durée (7,14 % pour le burn-out et 17 % pour la dépression).

Chez les indépendants, 24,91 % des personnes en invalidité le sont en raison d'un trouble mental. Le burn-out et la dépression représentent 17,32 % des incapacités de travail de longue durée (6,33 % pour le burn-out et 10,99 % pour la dépression).

Depuis quelques années, le coût des allocations d'incapacité de travail a dépassé celui des allocations de chômage, relève La Libre Belgique.

 

Sur le même sujet

Coronavirus : la santé mentale au travail au cœur d'une vaste campagne fédérale

L’accompagnement des malades de longue durée n’est pas du tout au point, selon la Cour des comptes

Articles recommandés pour vous