RTBFPasser au contenu
Rechercher

Fenêtre sur doc

« Bus campus, de l’école primaire à l’université » : un documentaire porteur d’espoir

Yasmine à l'Université des enfants à l'ULB - Extrait de "Bus campus, des primaires à l'université"

Ce film nous emmène dans deux écoles de Schaerbeek où tous les élèves sont issus de l'immigration. Il raconte l'année scolaire d'un groupe d'enfants qui ont eu la chance de participer à une première, suivre des cours à l'université des enfants sur le site de l'Université Libre de Bruxelles.

Un très beau film  de Stéphanie De Smedt à voir le samedi 22/01 à 22h50 dans Fenêtre sur doc sur La Trois et à revoir sur Auvio

Bus campus, des primaires à l'université

Bande-annonce du documentaire "Bus campus, des primaires à l'université"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Radi, Yasmine, Adrian, Oussama et les autres ont entre 9 et 12 ans et sont élèves de deux écoles primaires de Schaerbeek où tous les enfants sont issus de l’immigration. Tous les samedis matin, un bus les emmènent à l’université leur ouvrant ainsi la porte à un monde qu’ils ne connaissent pas et qu’ils ne côtoieraient pas forcément.

C’était en octobre 2017 : l’ULB (l’Université Libre de Bruxelles) inaugurait son " Université pour enfants ".     Depuis lors, d’autres expériences du genre ont suivi, comme l’Université ouverte de Charleroi mises sur pied en 2019 par l’ULB et l’U-Mons pour permettre à des enfants de la région de suivre des ateliers répondant à toutes une série de question sur le monde et le quotidien. Après quelques mois d’arrêt en raison du COVID, ces ateliers ont repris au printemps de l’année dernière.

Deux expériences qui permettent de démystifier l’Université, de rendre plus proche cette institution qui peut sembler si lointaine, d’ouvrir de nouveaux horizons à ces jeunes enfants, dont certains de milieu défavorisé.   

Durant une année, avec énormément de sensibilité, la réalisatrice Stéphanie De Smedt a suivi ces enfants de Schaerbeek à l’ULB, pionniers de ce beau projet porteur d’espoir. Son film raconte l'histoire de ces enfants curieux de tout et avides de connaissance. L’histoire aussi de leurs parents et de leurs professeurs qui veulent mettre l'éducation au centre de leurs préoccupations.

De la philo aux sciences en passant par l’histoire ou des discussions sur l’identité ou la religion, ces activités d’apprentissage abordent chaque samedi, des questions que ces universitaires en herbe se posent sur le monde qui les entoure. " C’est très grand l’université et ça me fait envie d’y aller quand je serai grand " raconte Radi qui rêve déjà de devenir professeur lui aussi. A hauteur d’enfants, caméra et micro captent les regards qui pétillent et les mots qui font mouche. Ces cours du samedi matin sont aussi l’occasion d’ouvrir des discussions en famille, sur leur origine, le parcours familial, sur l’importance de l’école et des études.

Cela donne un film vrai, lumineux et touchant à la fois. Un film qui montre à quel point le déterminisme social peut être un concept dépassé si l’on donne toutes les chances à ce formidable ascenseur social qu’est l'école.

Un film produit par Triangle 7 en coproduction avec la RTBF

Sur le même sujet

Intégration Inch’Allah : le parcours d’intégration des primo-arrivants vu de Flandre

Fenêtre sur doc

“L'Ecole de l'Impossible” : un passionnant documentaire au cœur du combat pédagogique

Cinéma - Belge

Articles recommandés pour vous