RTBFPasser au contenu
Rechercher

C'est vous qui le dites

C'est devenu indispensable de filmer le travail de la police partout, tout le temps ?

C'est devenu indispensable de filmer le travail de la police partout, tout le temps ?
01 sept. 2020 à 09:50 - mise à jour 01 sept. 2020 à 09:50Temps de lecture3 min
Par C'est vous qui le dites.

En région namuroise, une intervention policière filmée par un témoin et diffusée en direct sur les réseaux sociaux a été vue plus de 225 000 fois. Ce matin, dans les éditions de Sudpresse, un représentant de la police explique que c’est devenu très régulier et que les gens attendent de tomber sur une erreur des forces de l’ordre ce qui crée un climat compliqué lors des interventions.

C’est devenu indispensable de filmer le travail de la police partout, tout le temps ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission…

C’est devenu indispensable de filmer le travail de la police partout, tout le temps ?
C’est devenu indispensable de filmer le travail de la police partout, tout le temps ? © Tous droits réservés

"Dans le doute, malheureusement, je filmerais mais je ne diffuserais rien!"

Jackie, une auditrice originaire de Herstal, en province de Liège, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Ce n'est pas indispensable et je trouve ça triste qu'on en arrive là mais je peux comprendre également ceux qui filment... Je respecte beaucoup la profession qui est très difficile, je viens d'un pays où la police n'existe pas et je peux vous dire que sans elle, c'est pénible... Mais il est vrai qu'il existe des bavures et pas qu'aux États-Unis mais aussi chez nous, en Belgique et ce qui est dommage, c'est que c'est que c'est caché et tu. Ce ne sont pas les faits de toute la police mais de quelques uns qui, souvent, confondent autorité et méchanceté/agressivité ; ils ne savent pas s'y prendre et c'est souvent sur des catégories ciblées de la société et c'est vraiment dommage. En plus, s'ils ne sont pas dénoncés par leurs collègues, ces policiers-là continuent à agir de la sorte et ne sont pas sanctionnés."

Dans le doute, malheureusement, je filmerais mais je ne diffuserais rien!

Jackie admet tout de même que dans le doute, elle préférerait également filmer la scène mais ne la diffuserait pas pour autant sur les réseaux sociaux : "Il ne faut pas que toute la police pâtisse de ça. L'idéal serait que la police change son fusil d'épaule pour ne plus que ça arrive. La police devrait avoir une bodycam sur elle et devrait s'en servir à bon escient. Comme ça, ça ne justifiera plus que la population la filme ! Dans le doute, malheureusement, je filmerais s'il y avait une intervention policière mais je ne diffuserais rien ! J'espérerais juste qu'il y ait un suivi grâce à ma vidéo."

C’est devenu indispensable de filmer le travail de la police partout, tout le temps ?
C’est devenu indispensable de filmer le travail de la police partout, tout le temps ? Nitinai Sangunsri / EyeEm - Getty Images/EyeEm

"Les policiers devraient être équipés de bodycam"

Direction Seraing à présent où Jacques n'est pas du même avis : "Ce n'est pas indispensable de filmer la police ! Il faudrait surtout équiper les policiers de bodycam car certains citoyens qui filment des interpellations policières ne montrent pas toute la vérité mais juste une partie de ce qu'il se passe ! Certes, je ne cautionne pas la violence de certains policiers mais on montre toujours le négatif, et sûrement pas ce que le policier a subi avant de réagir. Les images des bodycam ne regarderaient que la police mais pourraient notamment l'aider face aux vidéos truquées parce que certains font des montages et détournent la vérité avant de poster ça sur les réseaux sociaux. On envenime les choses avec ces réseaux, c'est impressionnant !"

C’est devenu indispensable de filmer le travail de la police partout, tout le temps ?
C’est devenu indispensable de filmer le travail de la police partout, tout le temps ? Jose Maria Hernandez / EyeEm - Getty Images/EyeEm

"Les policiers sont constamment épiés"

Enfin du côté de Silly, en province de Hainaut, Jo conclut : "Les policiers ont constamment une épée de Damoclès au-dessus de la tête... Si on commençait à filmer tout le monde au travail, je suis sûr que tous se sentiraient mal à l'aise. Je ne dis pas qu'il n'y a jamais eu d'excès mais le fait d'être constamment filmé peut devenir agaçant. Je peux comprendre qu'à un moment donné, les policiers aient peur d'intervenir, de faire un mauvais geste, raison gardée d'ailleurs. Ils font leur boulot, il faut les laisser tranquilles et arrêter de les épier constamment. Ça devient excessif à la longue et je peux comprendre qu'à force, les policiers ne veulent plus intervenir."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l'émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats. 

Articles recommandés pour vous