RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

C'est prouvé, le bénévolat c'est bon pour la santé !

C'est prouvé, le bénévolat c'est bon pour la santé !

En vieillissant, quand les enfants quittent la maison ou qu’on arrive à la pension, on récupère du temps. Certains décident de mettre ce temps à profit pour le consacrer bénévolement aux autres. Mais saviez-vous qu’être bénévole avait aussi un impact positif sur la santé ? Le point avec Nicolas Evrard, journaliste pour "Plus Magazine".

En Belgique, on compte quelque chose comme 736.000 bénévoles. Le plus souvent dans le secteur culturel ou socio-culturel, le sport, l’aide sociale, l’enseignement, la défense des droits etc. Parmi ces volontaires, on remarque qu’un sur trois a plus de 60 ans. 23% des bénévoles sont pensionnés. Quelque part c’est normal, c’est une catégorie de population qui a souvent un peu plus de temps à y consacrer.

"Faire du bénévolat, c’est bien beau, mais, tout ceux qui en font ou en ont fait vous le confirmerons, c’est aussi un peu un sacerdoce. Non seulement on n’est pas payé – bon ça, c’est logique, c’est le principe – mais en plus il faut souvent y aller un petit peu de sa poche (pour le matériel, les déplacements, les moyens alloués sont souvent limités). On n’a pas toujours la reconnaissance des autorités qu’on mériterait. Alors que sans les bénévoles, il y a pas mal de secteurs qui ne pourraient pas tourner convenablement. Et puis, ça peut être assez crevant de temps à autres, tout de même", souligne Nicolas Evrard, journaliste pour "Plus Magazine".

Être bénévole, c’est bon pour la santé !

En 2019, la Mutualité chrétienne et la faculté de psychologie de l’UCLouvain ont réalisé une étude. Elle a conclu que les personnes qui sont impliquées dans la vie associative sont en meilleure santé. Elles consultent moins souvent leur médecin. Elles consomment moins de médicaments par rapport à la population générale du même âge. On remarque notamment un usage bien moindre des anti-dépresseurs et autres psychotropes.

Le fait de s’investir dans une cause, ça dope l’estime de soi. Parce que ce sont des activités altruistes, ou dans laquelle il y a une idée de transmission, de pas vers l’autre, tout ça, bah, quelque part, ça donne plus de sens à la vie. C’est-à-dire que, non seulement on vient en aide à une cause, mais aussi on va progresser dans sa vie personnelle, on va être confronté à ses propres failles, se poser des questions. En allant vers l’autre, on trouve un peu le chemin de soi-même, ça peut même parfois réparer des blessures d’enfance.

Alors évidemment, les gens qui se lancent dans le bénévolat ne pensent pas à ça quand ils s’engagent, c’est une démarche altruiste, mais c’est un des effets collatéraux positifs qu’ils en retirent.

Etre bénévole, c'est bon pour la santé !

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La dimension sociale au volontariat

Nicolas Evrard ajoute qu'il y a aussi toute une dimension sociale au volontariat : "Ça permet de faire des rencontres, de limiter l’isolement, de s’intégrer socialement. Et ça c’est très important quand on vieillit, je vous le répète pratiquement une fois sur deux. En devenant bénévole, on développe des liens forts, de belles amitiés. C’est pas la même relation que des collègues de travail, c’est plus intense, parce que ici vous êtes dans une optique d’efficacité plus que de rentabilité, souvent avec des moyens limités. Bref, le bénévolat, en règle générale, c’est bon pour la santé !"

Attention tout de même à une chose ; les domaines dans lequel le bénévolat s’aventure, ce sont généralement des causes qui tiennent à cœur. Et parfois, il y en a qui s’investissent un peu trop et finissent eux-mêmes par s’oublier. Donc, attention, il y a aussi parfois des burnout dans le monde du volontariat. Il faut savoir s’en prémunir.

Et puis aussi, il faut garder une certaine humilité, on peut aussi rencontrer des échecs dans le bénévolat, être démuni face à certaines situations. Pouvoir l’accepter, c’est important.

Si le volontariat vous intéresse, n'hésitez pas à regarder dans la presse locale, par exemple, sinon, vous pouvez aussi vous rendre sur le site de la plateforme francophone du volontariat.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

24 mars 2022 à 16:13
4 min
22 mars 2022 à 16:00
2 min

Articles recommandés pour vous