RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Caméras, sanctions... Le gouvernement dévoile son Plan fédéral de la sécurité routière

13 nov. 2021 à 13:53Temps de lecture2 min
Par J-C. W. et L. A.

Caméras, retrait de permis, dépoussiérage du Code de la route, le plan fédéral de la sécurité routière est ambitieux… Il fixe des objectifs concrets et chiffrés dont celui d’atteindre 0 mort sur les routes en 2050, contre 650 actuellement. Pour y parvenir, 32 mesures ont été élaborées par les ministres de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo), de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open Vld) et de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V).

Il s’agit du tout premier plan de cette envergure au niveau fédéral. Dans ces 32 mesures, issues de la concertation des 3 ministres, une actualisation du Code de la route est notamment prévue. "Le Code de la route a été modifié 42 fois ces 10 dernières années", explique Benoît Godart, porte-parole de l’Institut VIAS, l’institut belge de la sécurité routière. "Aujourd’hui, c’est devenu un gros bric-à-brac de règles qui sont enchevêtrées les unes aux autres mais qui n’ont plus de structure. Il y a de nouveaux phénomènes qui sont apparus comme les trottinettes électriques et donc il faut faire évoluer le Code de la route pour répondre aux défis de mobilité actuels", poursuit le porte-parole.

Des caméras pour détecter l’utilisation du GSM au volant

Ce plan fédéral met l’accent sur la lutte contre les comportements à risque, avec des sanctions majorées. Le belge sera plus contrôlé et parfois de manière automatique. "On estime à environ 50 le nombre de tués chaque année sur la route à cause du GSM au volant et des milliers de blessés", ajoute Benoît Godart. "Indéniablement, il faut faire quelque chose. La répression actuelle ne suffit pas. Il va falloir utiliser des caméras, qui elles-mêmes, vont pouvoir détecter toutes seules via l’intelligence artificielle, les conducteurs qui utilisent leur téléphone au volant et in fine, pouvoir verbaliser ces conducteurs".

Retirer le permis de conduire aux personnes qui ne payent pas leurs amendes

Certaines mesures nécessiteront des modifications de Lois ou des accords entre Régions, ce qui risque de prendre parfois un peu de temps. "Dans ces mesures, certaines sont déjà mûres et pourront être rapidement mises en œuvre", affirme le ministre de la Mobilité George Gilkinet. "D’autres nécessitent de la négociation ou encore des ajustements techniques mais nous savons exactement où nous voulons aller : vers 0 victime de la route. Comment ? En mettant en œuvre ces mesures".

Parmi les mesures rapidement applicables, une concerne les médicaments. "C’est par exemple une identification sur les boîtes de médicaments qui ont un impact négatif sur la capacité de conduire de façon vigilante. C’est aussi la possibilité de retirer le permis de conduire aux personnes qui ne payent pas leurs amendes", annonce le ministre Ecolo.

Ce plan fédéral de sécurité routière prévoit déjà de réduire de moitié le nombre de morts et de blessés sur la route d’ici 2030. La totalité des mesures du plan devrait être mise en place dès 2025.

 

Loading...

Sur le même sujet

La moitié des secouristes victimes de violence physique l'an dernier, selon Vias

Belgique

GSM au volant : l’infraction passe à 174 euros, mauvais pour le portefeuille mais bon pour la sécurité des usagers

Belgique

Articles recommandés pour vous