Tipik - Pop Culture

Camping 5 étoiles, croisières ultrachics, set-jetting… : ces tendances voyages en contradiction avec les crises actuelles

© Andrea Sachs – Getty Images

Le Financial Times a identifié des tendances touristiques de 2023 qui mettent la planète à mal. En effet, il semblerait que nous soyons dans l’ère du tourisme ultrapremium. Une époque bel et bien plongée dans ses contradictions.

1. Le set-jetting

Le set-jetting consiste à choisir comme destination un endroit vu dans dans un film ou une série. Comme le rapporte l’ADN, une étude menée par Expedia stipule que deux tiers des voyageurs ont pensé à se rendre dans des lieux vus à la télé et 39% sont passés à l’acte.

La saison 2 de The White Lotus a par exemple eu un "impact incroyable" sur les réservations du San Domenico Palace, en Sicile. L’ADN rapporte aussi que "Le tour-opérateur Abercrombie & Kent a vu son trafic Web augmenter de 2000 % en une semaine, après avoir communiqué une offre au Palazzo Cardinale, un haut lieu de la série."

2. Les séjours en terre inconnue de type "Survivor"

La deuxième tendance concerne les voyages immersifs basés sur la gamificationAprès un briefing, les adeptes sont lâchés dans la nature. Chaperonnés par un ex-marine qui les suit grâce à un GPS, ils doivent survivre pendant quelques jours.

Par exemple "Get Lost", lancé par la société Black Tomato, est littéralement inspiré des émissions comme "Survivor". Mais attention, il existe aussi une version luxe comme "Luxury Treasure Hunts" qui propose une chasse au trésor en Sardaigne.

3. Le camping 5 étoiles

Tentes chauffées, salles de bains privatives et sauna… Tout ça au camping. C’est du camping sans l’expérience camping, en gros.

Under Canvas, aux USA, possède une nouvelle marque, Ulum, qui propose des salles de bains privatives, des cours de yoga, des concerts musicaux et la possibilité de s’enrouler dans des couvertures en laine vierge. Au sud-est de l’Islande, le camp organisé par Cookson Adventures, alimenté par des panneaux solaires et des piles à biocarburants, propose des tentes chauffées, un sauna et un accès à l’eau glacée grâce à un tunnel creusé dans la glace.

L’ADN désigne le phénomène comme "la gentification du camping" car contrairement au vrai camping, seules des personnes relativement aisées peuvent se permettre de vivre cette expérience.

4. Les business trips

En raison du télétravail qui s’est démocratisé, on a parfois une impression de "chacun pour soi" alors le voyage corporate, style team building, est tendancieux car il permet de renforcer l’esprit d’équipe. Les résultats d’une étude d’American Express démontrent que 73% des entreprises estiment que le team building est un des raisons principales d’un voyage d’affaires.

5. Les croisières ultrachics

Malgré la pandémie et l’augmentation du prix de l’énergie, les croisières ont la cote. Le Financial Times déclare même que la demande "serait incroyablement résiliente", comme le rapporte l’ADN.

Le marché est tellement lucratif que le secteur hôtelier se convertit. Par exemple, le Ritz-Carlton a inauguré Evrima, son bateau de 190 mètres contenant 149 cabines et qui nécessite un équipage de 250 personnes. L’expérience en mer sera la même que celle vécue dans les hôtels. Four Seasons s’impose aussi avec un 207-mètres luxueux en chantier qui coutera 4,2 millions de dollars par cabine. 

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous