RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Canal Bruxelles-Charleroi: la dépollution aux hydrocarbures se poursuit

Le canal Bruxelles-Charleroi à hauteur de Clabecq lors de sa pollution aux hydrocarbures
27 mai 2021 à 14:43 - mise à jour 27 mai 2021 à 14:43Temps de lecture1 min
Par RTBF

Deux mois après le constat d’une nappe de pollution aux hydrocarbures importante entre Ittre et Clabecq, la société en charge de la dépollution est toujours sur place.

La dépollution urgente est terminée

La société chargée des travaux procède au nettoyage des pontons en aval de l’écluse d’Ittre. Mais le site n’est pas encore complètement assaini : il faudra ensuite dépolluer les berges du canal, c’est-à-dire les terres.

Les conclusions d’une étude environnementale

Avant de dépolluer les terres, il faut attendre les résultats d’une étude environnementale. Elle devra dire si cette pollution a eu un réel impact sur la biodiversité dans le canal et à ses abords et si ces impacts risquent de perdurer dans le temps. Un groupe de travail au sein de la région wallonne s’est constitué pour examiner ces suites. Il réunit des représentants des ministres de l’environnement et de la mobilité, du service public de Wallonie et de la Spaque, entre autres.

À l’époque, les services du DNF ont ramassé sur place une trentaine d’oiseaux " mazoutés ", 15 morts et 15 autres qui ont pu être pris en charge par un centre spécialisé et donc sauvés.

 

Au mois de mars les services d'urgence de dépollution des hydrocarbures étaient sur place le long du canal à Clabecq
Au mois de mars les services d'urgence de dépollution des hydrocarbures étaient sur place le long du canal à Clabecq rtbf.be

Reste la question épineuse de la facture à régler qui s’élève à un demi-million d’euros. La société NLMK, pointée du doigt par la région wallonne, décline toute responsabilité dans cet incident. Et du côté du Parquet, on nous signale que l’enquête est toujours en cours.

Articles recommandés pour vous