RTBFPasser au contenu
Rechercher

Santé physique

Cancer : l'ADN des baleines les en protège, cela peut-il nous aider ?

Cancer : l'ADN des baleines les en protège, cela peut-il nous aider ?
10 mars 2021 à 18:30Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

Les baleines et autres dauphins ou marsouins sont des mammifères marins qui ont un avantage santé des plus remarquables : ils ne développent pas de cancer. Un phénomène étonnant puisqu’on a découvert récemment que même les dinosaures en développaient.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le cancer est la deuxième cause de mortalité au niveau mondial, touchant des millions de personnes de tous âges dans le monde chaque année. Des chiffres plus élevés depuis l’époque moderne en raison notamment de la pollution et des changements environnementaux causés par l’action humaine.

Plus gros, plus de cancers ?

Les baleines font partie des animaux qui vivent le plus longtemps (jusqu’à 200 ans) et leur capacité à ne pas développer de cancer est un mystère pour la science.

Leur grande taille devrait justement rendre plus probable l’apparition de cancers, comme l’explique Daniela Tejada-Martinez de l’Université Austral du Chili pour New Scientist : "Si vous avez plus de cellules, cela signifie que le risque qu’une de ces cellules devienne cancéreuse augmente. Donc, si vous êtes grand ou si vous vivez plus longtemps, vous avez des millions de cellules qui pourraient devenir nocives." Dans le même sens, une personne plus âgée, plus grosse ou grande aura également plus de cellules et plus de temps pour que ces cellules dégénèrent.

Et pourtant, les cétacés sont bien les animaux ayant le moins de cancers. Ce problème est connu sous le nom de paradoxe de Peto.

Une étude a cherché à comprendre le phénomène chez les éléphants, ces mammifères énormes qui ont eu aussi un taux très bas de cancer. D’après leurs résultats, ils possèdent un gène suppresseur de tumeur qui permet à leur corps d’arrêter la formation du cancer. Ce gène existe également chez nous mais nous n’en avons qu’un seul exemplaire alors les éléphants en ont jusqu’à 20 ! Une première étape de compréhension du phénomène.

Pourquoi les baleines ont-elles moins de cancers que nous ?

Tejada-Martinez et ses collègues ont étudié l’évolution de 1077 gènes suppresseurs de tumeurs (TSG) en comparant les gènes de 15 espèces de mammifères, dont sept espèces de cétacés. Il en ressort que les cétacés créaient et perdaient des TSG à un taux 2,4 fois plus élevé que chez les autres mammifères (dont l’homme).

De plus, les loci génomiques (parties spécifiques du génome qui régulent le cycle cellulaire, la prolifération et le processus de réparation de l’ADN dans la cellule) évoluent plus rapidement chez les baleines que chez les autres mammifères.

Cependant, cette trouvaille doit encore être analysée afin de comprendre le phénomène et de voir s’il est possible d’aider le génome humain à se prémunir des cancers. Comme le dit Vincent Lynch de l’Université de Buffalo : "Ce n’est pas comme si nous allions prendre des gènes de baleine et les mettre chez les humains et rendre les humains résistants au cancer."

Sur le même sujet

52 Hertz, "la baleine la plus isolée au monde" … mais peut-être pas si solitaire que ça

Environnement

Après les OGM, faut-il craindre les AGM ?

Santé physique

Articles recommandés pour vous