RTBFPasser au contenu
Rechercher

Quel Temps!

Carnet nature : cohabiter avec la végétation spontanée

Les mauvaises herbes
03 mai 2022 à 10:41Temps de lecture2 min
Par Virginie HESSE

Elles nous agacent, ces petites plantes impertinentes qui poussent çà et là dans nos jardins, sur nos terrasses, dans nos allées, sans qu’on les ait invitées. On les qualifie d’ailleurs sans scrupule de mauvaises herbes. Mais le sont-elles vraiment ? Si on s’y intéresse de plus près, on réalise que certaines d’entre elles apportent une touche colorée inattendue au jardin. Comme les pissenlits, par exemple, que je laisse volontiers s’installer dans mes parterres.
Mais en certains endroits, ces herbes spontanées, qu’on appelle aussi les adventices, peuvent véritablement nous gêner si on les laisse prendre leur aise.

Voici comment s’en débarrasser de manière douce et efficace :

1. Les moyens préventifs

Paillage des sols
Paillage des sols Virginie HESSE

Il existe des méthodes simples qui permettent d’éviter que les herbes indésirables ne colonisent vos parterres de fleurs. La première consiste à couvrir le sol d’un paillage (copeaux de bois, déchets de tonte séchée, feuilles mortes, broyat de branches, etc.). Etalez celui-ci entre vos plantations en veillant à mettre une couche de 7 cm minimum pour éviter que les adventices ne poussent à travers. La plantation d’espèces couvre-sol dans vos parterres, comme la pervenche par exemple, est également un moyen efficace et esthétique de limiter l’apparition de la végétation spontanée.

Les adventices envahissent facilement nos terrasses et nos allées de graviers. L’usage régulier d’une brosse de rue les empêchera de prospérer entre les joints des pavés et dalles en pierre. Il existe également des outils particulièrement adaptés, comme la fourche ou le couteau de désherbage. Une autre solution consiste à reboucher les joints de vos terrasses avec un mélange de sable fin désherbant.

2. Les moyens curatifs

L'arrachage des herbes

Si malgré tout, les herbes indésirables deviennent trop envahissantes, il existe différents moyens de les éliminer de manière naturelle. Un réflexe tout simple consiste à verser de l’eau bouillante directement sur les plantes. Veillez aussi à passer régulièrement la tondeuse et la débroussailleuse sur les zones colonisées.
Enfin, équipez-vous des outils adéquats pour un arrachage manuel facile et efficace. En fonction de vos besoins, et de la particularité de votre terrain/terrasse, vous avez le choix entre différents modèles de binettes, d’extracteurs, de balayeuses, de couteaux, etc.

3. Et si nous étions un peu plus tolérants…

Pissenlits
Pissenlits Virginie HESSE

N’oublions pas que les herbes spontanées ont des fonctions essentielles à la biodiversité du jardin. La bourse à pasteur, par exemple, offre ses graines aux oiseaux et le lamier pourpre son nectar aux bourdons, tout comme le pissenlit ou la pâquerette dont le pollen fait le bonheur de nombreux pollinisateurs. Certaines de ces sauvageonnes sont aussi des oasis de vie sauvage, comme l’ortie sur laquelle pondent plus d’une dizaine de papillons communs !

Peut-être n’est-il pas nécessaire de toutes les enlever…

Articles recommandés pour vous