Quel Temps pour la planète ?

Carnet nature : créer un mini-potager au jardin ou sur un balcon

Bac potager

© PAULINE SAIVE

06 sept. 2022 à 12:41 - mise à jour 06 sept. 2022 à 12:41Temps de lecture2 min
Par Virginie HESS

Il n’est pas nécessaire de disposer d’un grand jardin pour réaliser son propre potager. Un bac de culture disposé sur un balcon ou sur quelques mètres carrés de pelouse fera bien l’affaire !

Quelques préparatifs…

Avant de vous lancer dans ce projet, vérifiez l’exposition et le taux d’ensoleillement de votre espace afin de savoir quelle partie de votre balcon, terrasse ou terrain est la plus intéressante à exploiter. Cela déterminera également ce que vous pourrez y cultiver.

Une fois que vous savez installé votre bac, commencez par couvrir le fond avec des billes d’argile qui permettront de bien drainer votre installation. Remplissez ensuite votre contenant avec un bon terreau horticole, biologique si possible.

Que planter dans un mini-potager ?

Il ne vous reste plus qu’à choisir les variétés que vous allez planter, en prenant en compte l’espace dont vous bénéficiez.

Vous pouvez débuter pas une sélection limitée et facile à entretenir, comme des plants de tomates cerises, des laitues, quelques aromates (estragon, thym, romarin, etc.), des radis, du persil, de la ciboulette, etc. Si vous avez assez de place, vous pouvez mettre des courgettes et des concombres.

Ajoutez quelques variétés de fleurs mellifères qui attireront abeilles et papillons et d’autres qui éloigneront les pucerons, comme les œillets d’Inde ou la capucine (si vous avez de la place) ?

Afin de gagner un peu plus de place, pensez à utiliser l’espace de votre potager sur toute sa verticalité en alternant des espèces grimpantes (tomates cerises, mini-poivrons, haricots), avec des espèces qui se développent au sol (laitues, radis, etc.).

N’oubliez pas de nourrir vos plantes !

A force d’arroser, les nutriments présents dans le terreau seront peu à peu lessivés. N’hésitez pas à pailler vos plantations en alternant des couches de matière azotée (déchets de tontes séchées) et carbonées (feuilles mortes, paille, etc.). Ce paillage vous permettra aussi d’arroser moins souvent en gardant la terre humide. Si vous ne disposez pas de jardin, Vous pouvez de temps en temps déposer en surface quelques déchets de cuisine comme les épluchures de pommes de terre.

Les derniers semis de l’année…

En septembre, il est encore temps de semer des graines de chicorée, de fenouil, de laitue, de roquette et de navet. Histoire de profiter de votre production potagère durant une partie de l’automne !

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous