Quel Temps!

Carnet nature : des balconnières de fleurs sauvages

Les balconnières

© Pauline SAIVE

30 août 2022 à 13:16Temps de lecture1 min
Par Virginie HESS

Les pélargoniums, communément appelés géraniums, ornent la plupart des balconnières tant leur floraison est longue et leur entretien facile. Mais aussi jolies soient-elles, ces fleurs ne sont malheureusement d’aucune utilité dans la nature. Dépourvues de pollen, de nectar, et de graines, elles n’offrent rien à manger aux insectes pollinisateurs.

Or il est possible de réaliser des balconnières de plantes sauvages mellifères qui offriront le couvert aux abeilles et papillons.

Il existe par exemple, une grande variété d’aromatiques qui, en plus de libérer un délicat parfum, s’ornent de fleurs colorées du printemps au début de l’automne. C’est le cas de la sauge, de la lavande, de la menthe ou du thym.

Certaines fleurs sauvages s’épanouissent très bien en bac comme le bleuet, qui a besoin d’une bonne dose de soleil., ou encore la violette odorante. La capucine ou l’œillet d’Inde conviennent particulièrement bien aux pots suspendus.

Quelques conseils pour réussir votre balconnière 100% nature :

Pour faciliter le drainage, commencez par percer le contenant et déposez dans le fond des billes de terre ou des gros graviers.

Remplissez ensuite votre bac de terreau, installez-y vos plants en variant les plaisirs (fleurs gourmandes, colorées, mellifères) puis arrosez généreusement.

Durant les périodes chaudes, n’hésitez pas à déposer une couche de paillage autour de vos plantes pour préserver l’humidité : des morceaux de carton, des feuilles mortes, des copeaux, de la pailler, etc.

Pour favoriser la floraison, coupez les fleurs fanées et ajoutez un peu de compost en surface en milieu de saison.

 

 

Articles recommandés pour vous