Quel Temps pour la planète ?

Carnet nature : la ronce, amie ou ennemie ?

© Tous droits réservés

Par vihe via

Les ronces sont des plantes qui ne nous laissent pas indifférents : on aime les délicieuses mûres qu’elles nous offrent chaque été, mais leur tendance à envahir rapidement les terres disponibles, tout comme leur aspect épineux et infranchissable, nous rebute la plupart du temps.

Il faut dire que cette rosacée présente une croissance assez extraordinaire. Quand le climat estival lui est favorable (un temps sec et orageux), une ronce peut grandir de plusieurs centimètres par jour ! Elle se développe par marcottage : l’extrémité de ses tiges se recourbent vers le bas, formant un arceau qui touche le sol et qui finit par s’enraciner. La plante mère fait ainsi le plein d’eau et de minéraux à chaque nouvel enracinement. 

Dans la nature, la ronce joue un rôle nourricier et protecteur essentiel !

© Tous droits réservés

Elle porte d’ailleurs le surnom de " mère du chêne " car les glands et autres fruits et semences des forêts peuvent germer au cœur de ses fourrés impénétrables, à l’abri du mauvais temps, de la sécheresse et de la dent des mammifères !

Les feuilles, tiges et bourgeons des ronciers nourrissent une foule d’insectes. Ses tiges sèches pleines de moëlle servent par exemple de galerie de nidification pour les abeilles et guêpes solitaires. 

Les fleurs de la ronce fleurissent en juillet-août et attirent de nombreux bourdons, abeilles, papillons et coléoptères qui viennent se régaler de leur précieux nectar. 

Un peu plus tard, la ronce produira ses fruits délicieux qui font le bonheur des renards, blaireaux, grives, merles et étourneaux. Enfin, le fouillis végétal que constitue le roncier sert d’abri et de lieux de nidification à de nombreuses espèces d’oiseaux, comme le troglodyte ou le rouge-gorge, et de mammifères (sangliers et chevreuils).

La ronce, plante culinaire et médicinale !

© Tous droits réservés

Les feuilles du roncier, très astringentes, soulagent la diarrhée, les maux de bouche et de gorge. On peut les consommer en tisane et en bain de bouche.

Les mûres, quant à elles, ont des propriétés anti-âges et redonnent du tonus à la peau ainsi qu’un effet " bonne mine ".  En les mixant et en les mélangeant à du yaourt et à du miel d’acacia, on crée un masque beauté 100% naturel !  

Les mûres sont également très riches en vitamines B et en vitamines C. On les consomme crues, seules ou dans des salades de fruit, ou bien cuites, en tarte, sirop, gelées et confitures.

Attention, lors de vos récoltes, évitez de cueillir les fruits les plus bas car ils sont à la portée des animaux sauvages qui ont peut-être marqué leur territoire en passant par-là. Equipez-vous de vêtements confortables qui peuvent être tachés (jus des mûres) et suffisamment épais pour éviter les accros avec les épines de la plante. 

La ronce présente donc de nombreux intérêts, le tout est de pouvoir contrôler sa progression ! Il suffit pour cela de bien tailler le massif à la fin de l’hiver.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous