Regions

Cartes d’identité pour adultes, Kid’s ID, titres de séjour, la commune de Schaerbeek, dans le rouge, augmentera plusieurs tarifs

La situation financière de la commune de Schaerbeek est compliquée.

© Tous droits réservés

13 déc. 2021 à 08:55 - mise à jour 13 déc. 2021 à 16:15Temps de lecture2 min
Par Karim Fadoul

Cartes d’identité pour adultes, cartes d’identité pour enfants, titres de séjour, taxes sur les logements surnuméraires… Toute une série de tarifs vont augmenter à Schaerbeek ! La commune qui prépare son budget 2022 et son plan de gestion pour 2023 et 2024 connaît d’importantes difficultés financières.

Elle doit dès lors réduire ses dépenses et augmenter ses recettes. La crise du Covid a eu de lourdes conséquences sur les caisses schaerbeekoises et les moyens réclamés par le CPAS, la zone de police Bruxelles Nord, ainsi que les ASBL communales et paracommunales sont plus importants que prévus. Schaerbeek s’est également engagé à revaloriser ses travailleurs (dans le cadre d’un protocole d’accord signé avec les syndicats) et à honorer la double indexation des salaires prévue l’an prochain. "Mais toutes les recettes n’augmentent pas au même rythme", regrette Michel De Herde (DéFi), échevin du Budget.

Indexation de 4%

Bref, de nouvelles dépenses qui plongent les finances toujours plus dans le rouge. Le déficit en 2022 pourrait atteindre, dans le pire des scénarios, 15 millions d’euros ! "On peut se désoler devant les chiffres. Nous avons décidé d’examiner chaque crédit de dépenses. Mais nous ne voulons pas à mettre à mal nos politiques essentielles."

"Nous ne trouvons pas anormal", ajoute Michel De Herde, "de procéder à une augmentation d’une série de tarifs sur base de l’inflation qui tournera en 2022 autour de 4%."

Concrètement : si on prend le tarif d’une carte d’identité pour adulte, une demande classique passe de 20 à 21 euros ; une demande en urgence de 150 à 155 euros. Pour la Kid’s ID : c’est une hausse de 50 cents (à 8,5 euros et 141 pour la procédure urgente). Autres tarifs concernés par des hausses : les titres de séjour, les taxes sur les logements surnuméraires, les concessions au cimetière communal, la taxe sur les surfaces commerciales (plancher abaissé à 300m2 contre 400m2 aujourd’hui)…

Ce n’est pas de gaîté de cœur

L’ensemble de ces modifications devraient rapporter un million supplémentaire à la commune (sur 25 millions au total). "Cela fait partie de l’arsenal mis à la disposition des communes pour trouver de nouvelles recettes. Ce n’est pas de gaîté de cœur. Mais c’est obligatoire si l’on veut poursuivre nos missions."

Ces augmentations seront présentées au prochain conseil communal (22 décembre). Le budget, lui, ne sera pas finalisé avant février prochain. Objectif d'ici pour le collège et les services: réduire au maximum le déficit pour le faire passer de 15 millions à "trois, cinq ou sept ? Nous verrons."

Dernière question, les Schaerbeekois devront-ils encore passer à la caisse ? Des hausses du précompte immobilier et de l’impôt des personnes physiques sont à l’étude mais avant 2023. De nouvelles indexations sont prévues en 2023 (3%) et 2024 (2%).

Schaerbeek espère également, secrètement, que la Région augmentera les tarifs de stationnement et des cartes de riverains.

Pour rappel, Schaerbeek est sous plan de gestion depuis 20 ans.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous