Icône représentant un article video.

Vidéo

Catherine a perdu son mari atteint de la SLA : "J’ai parfois culpabilisé de me sentir soulagée"

05 sept. 2022 à 15:00Temps de lecture1 min
Par Thomas Parent et Fanny Deblauwe

Après cinq années de combat, Catherine perd son mari, Olivier, des suites de la maladie de Charcot (aussi appelée SLA). Ce long parcours ne fut pas de tout repos : "J’ai endossé pas mal de rôles : celui de femme, de maman, d’infirmière, de psychologue, mais aussi de punching-ball." 

Cette femme aux multiples casquettes a dû apprendre à gérer le quotidien d’un homme en colère contre la vie, tout en s’occupant de ses quatre enfants. me après le décès, le poids ne disparait pas et mène à d’autres questionnements. "Mon premier sentiment, c’était un soulagement. J’étais soulagée parce qu’il ne souffrait plus et que nous allions pouvoir retrouver une vie normale. Mais j’ai parfois culpabilisé de me sentir soulagée."  

Lorsque des obstacles se dressent sur sa route, Catherine prône un message de vie et de résilience. Chaque jour, elle essaye de transmettre à ses enfants sa capacité à rebondir, lever la tête et aller de l’avant. 

Découvrez le portrait de Catherine sur la page de VEWS 

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous