Le 8/9

Cathy Immelen donne son avis sur "Un autre monde" avec Vincent Lindon

L'actu ciné

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

23 févr. 2022 à 13:12Temps de lecture2 min
Par Elisée Baelongandi

Cathy Immelen vient présenter 3 nouveaux films dans le 8-9.

"Un autre monde", un grand film mais dur

Signé par le réalisateur Stéphane Brizé, ce film a pour acteur phare Vincent Lindon. Pour la 3e fois, ensemble, ils évoquent la place de l’humain dans le monde du travail capitaliste.

Vincent Lindon incarne avec toute sa sensibilité, le patron d’une filiale d’une grande entreprise américaine. Alors que celle-ci est fructueuse, on l’oblige à licencier des travailleurs au nom de la rentabilité du groupe qui l’emploie. Loin d’être en accord avec ces mesures, il se retrouve dans une spirale de pression entre ses problèmes personnels, sa conscience vis-à-vis des employés et sa place de manager qui est menacée.

Ce film dévoile les souffrances que les managers subissent, eux aussi de leurs côtés, un point de vue très peu exposé. Au centre de plusieurs réunions, verbiages, discussions absurdes et manipulatrices, le spectateur se trouve emporté dans la cruauté du système capitaliste, dont même les petits patrons, sont parfois également, les victimes.

La présence de Sandrine Kiberlain est à épingler car pour un premier rôle au cinéma, elle est fascinante. C’est un film stressant selon Cathy parce qu’il est tellement bien joué que l’on vit cette pression.

Loading...

"Maigret", un téléfilm de luxe qui ronronne

Adapté du bouquin "Maigret et la jeune morte", publiée en 54, l’histoire de cette version cinéma est très différente de celle du livre. Dans l’approche, une place très importante est donnée au personnage qui est rendu plus mélancolique. Incarné par Depardieu, il reflète la force tranquille du personnage mais pas la sobriété et le charme de base, c’est un Maigret sentimental…

De plus, le peu d’efforts sur les décors et les reconstitutions historiques sommaires rendent le film un peu ennuyeux. "C’est un téléfilm de luxe qui ronronne mais qui fera peut-être plaisir aux nostalgiques, amateurs d’ambiances rétro", conclut Cathy.

Loading...

"Ils sont vivants", à aller voir

Tiré d’une histoire vraie qui a été racontée dans le livre "Calais mon amour" de Béatrice Huret, ce film est interpellant.

Béatrice est veuve qui vit avec son fils et sa mère. Ayant une tendance et un entourage raciste, elle va découvrir la jungle de Calais, un campement de fortune insalubre, un événement qui va bouleverser sa vie. Malgré les oppositions de son entourage, elle va se lancer dans du bénévolat. De fil en aiguille, elle va tomber amoureuse d’un bel iranien dont le rêve est d’aller s’installer en Angleterre : son quotidien bascule…

Ce film contient des qualités et des défauts, des bons éléments comme des bémols ; on pourrait lui reprocher de sonner faux à certains moments. Toutefois, cela reste un beau parcours de femme, véridique et le sujet est très interpellant. Cathy conclut en disant que Marina Foïs se donne à 100%, c’est donc à aller voir.

Loading...

Les 'sorties ciné' de Cathy Immelen, c’est tous les mercredis dans Le 8/9 en radio sur VivaCité et en télévision sur La Une.

Sur le même sujet

Les 3 films coup de poing à voir cette semaine selon Cathy Immelen

Le 8/9

Valérie Lemercier : le parcours d'une grande dame du cinéma

Supers Nanas

Articles recommandés pour vous