RTBFPasser au contenu
Rechercher

Faky

Ce faux discours de Vladimir Poutine annonçant "la paix" avec l’Ukraine est un deepfake

16 mars 2022 à 22:38 - mise à jour 17 mars 2022 à 09:30Temps de lecture5 min
Par Grégoire Ryckmans avec Ambroise Carton et Hugo Payen

Une vidéo dans laquelle Vladimir Poutine annonce "la paix" avec l’Ukraine a été publiée ce mercredi 16 mars 2022 par Serhii Sternenko, un activiste politique ukrainien nationaliste, sur les réseaux sociaux. Dans cette vidéo, devenue rapidement virale, le président russe annonce que des négociations ont été menées "avec la partie ukrainienne" et qu’il reconnaît "l’Ukraine dans ses frontières internationalement reconnues avec les régions de Donetsk et de Lougansk" ainsi que "l’indépendance de la Crimée en tant que république au sein de l’Ukraine". Cette vidéo est un deepfake, un montage vidéo fallacieux utilisant des techniques sophistiquées pour superposer des fichiers vidéo et audio.

L’activiste ukrainien Serhii Sternenko a diffusé sur Twitter et via son compte Telegram une vidéo d’un faux discours de Vladimir Poutine.

Sur Twitter, il a accompagné la vidéo de ce commentaire en russe : "Le président de la Fédération de Russie a annoncé la capitulation de la Russie. Soldats russes, lâchez vos armes et rentrez chez vous de votre vivant !". La vidéo a été vue plus de 60.000 fois en quelques heures sur Twitter, sa publication sur Telegram, plus de 140.000 fois.

Dans cette vidéo, Vladimir Poutine ne prononce pas le mot "capitulation", mais le président russe évoque "la paix" avec l’Ukraine et le renoncement à plusieurs exigences russes comme la reconnaissance de l’annexion de la péninsule de Crimée par la Russie et la "souveraineté" des régions séparatistes prorusses de l’est ukrainien, Donetsk et Lougansk, dans leurs territoires administratifs.

Capture d’écran de la publication Instagram de Serhii Sternenko, 16 mars 2022 à 17 : 37.
Capture d’écran de la publication Instagram de Serhii Sternenko, 16 mars 2022 à 17 : 37. Capture d’écran Twitter

Le prétendu discours du président Poutine

Publié en russe, voici une traduction des propos mis dans la bouche de Vladimir Poutine dans la vidéo :

"Mes chers compatriotes. Le sujet de mon intervention est la situation en Ukraine. Des négociations viennent d’avoir lieu avec la partie ukrainienne et elles ont été absolument fructueuses pour la partie russe. Je vous informe brièvement. Nous avons atteint la paix avec l’Ukraine dans ses frontières internationalement reconnues avec les régions de Donetsk et de Lougansk.

Nous avons convenu de mettre en place conjointement un grand fonds avec la participation de l’UE et des États-Unis pour reconstruire les infrastructures dans ces régions ukrainiennes. Nous avons également signé une feuille de route de cinq ans pour le rétablissement de l’indépendance de la Crimée en tant que république au sein de l’Ukraine.

Dans les négociations, j’ai été guidé par un principe : préserver la paix et la vie des peuples slaves. La langue russe en Ukraine sera maintenue et il n’y aura pas d’oppression de la population russe. Les accords de paix le stipulent clairement et sans équivoque.

La vie et la paix continuent. Merci de votre attention et de votre travail, chers habitants de la Russie."

Ce faux discours de Poutine annonçant "la paix" avec l’Ukraine est un deepfake

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Propos incohérents et réutilisation d’un vieux discours

La vidéo publiée est clairement un "deepfake".

Un "deepfake" est un montage vidéo utilisant une technique de synthèse multimédia reposant sur l’intelligence artificielle. Cette technologie permet de truquer des vidéos et permet, par exemple, de faire tenir des propos à un dirigeant ou à une personnalité alors qu’elle ne les a pas tenus. L’un des deepfakes célèbre est celui de l’ancien président Barack Obama. Dans cette vidéo visant à prévenir de l’impact des deepfakes, il affirmait que l’autre ancien président Donald Trump "est un idiot total et absolu !".

Plusieurs éléments permettent de détecter les deepfakes même s’ils sont parfois très réalistes. Dans cette vidéo, nous avons analysé plusieurs éléments. Le contexte et la vidéo en tant que telle.

Premièrement, les propos tenus par Vladimir Poutine sont incohérents avec les derniers éléments factuels venus du terrain qui indiquent que les tirs russes contre plusieurs villes ukrainiennes se sont intensifiés.

Un revirement aussi soudain du président russe sur des points de négociations jugés essentiels avec la reconnaissance de l’Ukraine dans ses "frontières internationalement reconnues" semble également très improbable à l’heure actuelle.

Enfin, si Vladimir Poutine avait réellement prononcé ce discours officiel, les médias russes et internationaux s’en seraient déjà fait l’écho. Une information aussi capitale que l’annonce d’un accord de paix dans le conflit qui oppose la Russie à l’Ukraine aurait un retentissement mondial.

Des images issues d’un discours diffusé le 21 février

Pour ce qui est de l’analyse de la vidéo elle-même il s’avère que le montage utilise les images d’un discours de Vladimir Poutine, déjà diffusé par le Kremlin mais dont le contenu est totalement différent.

Le décor, la tenue, la position de Vladimir Poutine à son bureau… tout se retrouve dans la vidéo du discours au cours duquel il a reconnu l’indépendance des deux régions séparatistes pro-russes en Ukraine le 21 février dernier.

Nous avons comparé la séquence deepfake avec la vidéo originale disponible sur YouTube. Sur l’un des plans larges, le mouvement de la main et l’orientation de la cravate du président ne laissent pas de doute sur la réutilisation des images, comme on peut le voir dans l’extrait au ralenti ci-dessous. Les propos tenus à ce moment précis dans la vidéo originale ne sont pas les mêmes que dans la vidéo manipulée.

Loading...

Nous avons également soumis le clip à l’analyse de "Deepware", un outil "open source" de détection de ces vidéos "deepfakes". "Deepware" est accessible au grand public dans sa version "beta" et permet d’aider à authentifier des vidéos potentiellement manipulées.

Lorsqu’on lui soumet le lien posté sur Twitter par Serhii Sternenko, l’outil détecte à l’aide d’intelligence artificielle qu’il s’agit d’un deepfake.

Capture d’écran Deepware

Une vidéo diffusée par l’activiste de droite ukrainien Serhii Sternenko

Par ailleurs, le profil de celui qui a publié la vidéo est également un élément qui suggère une manipulation potentielle.

Âgé de 26 ans, l’activiste de droite ukrainien Serhii Sternenko dirigeait autrefois le groupe Secteur Droit dans la ville d’Odessa. Selon la BBC, le Secteur Droit est "l’aile la plus radicale du mouvement de protestation de la place Maidan", qui a renversé le président Viktor Yanukovych en février 2014.

Le mouvement est parfois situé au niveau politique à droite, parfois aussi à l’extrême droite, notamment au vu de son soutien au candidat du parti ultranationaliste Svoboda, lors l’élection présidentielle de 2019.

Sur ses réseaux sociaux, ce participant actif de la révolution de 2014 se revendique comme n’étant "pas un citoyen d’Ukraine indifférent". Serhii Sternenko comptabilise plus de 52.000 abonnés sur Twitter, ainsi que près de 150.000 sur la messagerie cryptée Telegram.

Serhii Sternenko, qui est aussi avocat et Youtubeur, dénonce ouvertement dans ses publications l’offensive russe en Ukraine et critique les déclarations de Vladimir Poutine.

Une vidéo de bonne facture, mais pas authentique

La vidéo du président russe annonçant "la paix" et des renoncements importants par rapport aux exigences russes lors des négociations pour tenter de mettre fin à la guerre en Ukraine est devenue rapidement virale.

Ce discours de Vladimir Poutine, diffusé par un activiste nationaliste ukrainien et évoquant une "capitulation" de Moscou est saisissant de réalisme. Il n’a cependant pas surpris tout le monde puisque de nombreux internautes ont rapidement identifié la vidéo comme étant une manipulation.

De bonne facture, le montage vidéo est effectivement fallacieux et plusieurs éléments indiquent de manière claire qu’il s’agit d’un deepfake.

La publication fait également écho à un autre deepfake, moins réaliste, qui met en scène le président ukrainien Volodymyr Zelensky invitant ses compatriotes à "rendre les armes". Facebook et Youtube ont annoncé ce mercredi qu’ils avaient supprimé ce montage en question de leurs plateformes.

La vidéo manipulée de Vladimir Poutine est un élément de plus dans la guerre de communication qui oppose Moscou à Kiev depuis le début du conflit armé, le 24 février 2022.

Sur le même sujet

Piégés par un deepfake, les maires de Berlin, Madrid et Vienne se sont entretenus avec un faux maire de Kiev

Guerre en Ukraine

Le "deepfake", outil du crime organisé, selon Europol

Monde

Articles recommandés pour vous