Belgique

Ce lundi, vous auriez pu être vaccinés chez votre pharmacien : "La logistique ne suit pas", rétorque l’APB

Ce lundi 18 juillet aurait dû être le grand jour. Aujourd’hui, les Belges qui n’ont pas reçu de booster ou souffrent d’un problème immunitaire auraient dû pouvoir se rendre sans encombre chez leur pharmacien, chez leur médecin généraliste ou bénéficier du savoir-faire de leur infirmier à domicile pour recevoir une dose de vaccin anti-covid.

Ce dispositif aurait dû, selon le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke, anticiper la campagne de vaccination plus large du mois de septembre prochain.

Malheureusement du côté de l’APB, l’Association pharmaceutique belge, cette journée n’est pas un succès. "Deux points posent problème", regrette le porte-parole Nicolas Echement. "La rémunération du pharmacien et la logistique."

"Le problème de la rémunération est en train de se résoudre puisque le ministre Vandenbroucke a annoncé la semaine dernière que tous les prestataires habilités à vacciner seraient payés", reprend-il. "En revanche, la logistique ne suit pas. Tous les pharmaciens qui souhaiteraient vacciner n’ont pas la possibilité de le faire puisque les vaccins n’arrivent pas dans les toutes officines."

Ce qui coince, ce n’est pas le nombre de vaccins disponibles mais bien les conditions de stockage et de manipulation très fragiles.

Selon l’APB, la Belgique compte 12.000 pharmaciens. Environ trois cinquièmes d’entre eux exercent en Flandre, le reste en Wallonie et à Bruxelles. "Nous avons formé plus de 2.000 pharmaciens wallons et bruxellois à la vaccination. Pour l’instant, seule la nonantaine de pharmaciens qui participaient au projet pilote du dispositif et qui sont livrées par Medista peuvent vacciner. Mais dès que le souci de logistique aura été débloqué, notre ambition est que les 1.600 pharmacies francophones ou les 4.600 officines du pays puissent vacciner."

A l’heure actuelle, 700 pharmacies implantées en Wallonie et dans la région bruxelloise se sont portées volontaires à l’exercice. Elles sont à retrouver sur la liste disponible sur le site de l’Association pharmaceutique belge. "Nous appelons les pharmaciens à s’y inscrire pour que les autorités puissent se préparer au mieux", ajoute le porte-parole.

Pour rappel, tous les pharmaciens autorisés à vacciner ont été formés à la vaccination et à la gestion éventuelle des problèmes liés à la vaccination (réanimation, allergie).

Sur le même thème : JT du 01/06/2022

Sur le même sujet

Selon Test Achats, seules 2 pharmacies sur 96 questionnent suffisamment les patients

Santé & Bien-être

Vacances : les 10 indispensables dans la trousse de pharmacie

Hainaut Matin

Articles recommandés pour vous