Inside

"Ce ne sera pas 'Vive le foot' et rien d’autre" : la RTBF aussi a son plan de jeu au Qatar

© Getty Images

19 nov. 2022 à 07:20 - mise à jour 19 nov. 2022 à 08:01Temps de lecture5 min
Par Sylvia Falcinelli, journaliste à la rédaction Info, pour Inside

Ça y est, la COP27 se termine et dans la foulée – sans transition a-t-on envie d’écrire – la Coupe du Monde de football va commencer au Qatar. Mais cette année, vu de notre partie du monde, les enjeux sportifs doivent composer avec d’autres enjeux, et d’autres attentes, d’une façon inédite. Climat et droits de l’homme s’invitent sur le terrain. Au point d’en éjecter le ballon, parfois.

Une partie de l’opinion et donc du public de la RTBF estime qu’il faudrait boycotter cette Coupe. Ne pas diffuser les matches. Une opinion répercutée sur nos antennes de diverses manières - la chronique de Dan Gagnon sur Tipik n’étant pas la moins féroce.

Revoir la chronique (19/09/2022) dans le Réveil de Tipik :

Loading...

Et cela fait donc des semaines que cette question occupe le champ médiatique, en Belgique comme dans d’autres pays. Sur Inside, on y a déjà donné écho, en réponse aux interpellations reçues notamment au service Médiation, comme vous pouvez le revoir sous ce lien (Vivacité, chronique de Louise Monaux).


►►► Cet article n’est pas un article d’info comme les autres : tout sur la démarche Inside de la rédaction ici


On a aussi vu le directeur de l’Information, Jean-Pierre Jacqmin intervenir par exemple dans Déclic, en télévision et en radio, ou dans l’émission QR, le 19 octobre, il y a un mois. Toujours pour (ré) expliquer le positionnement de la RTBF, en particulier au niveau de la couverture journalistique des aspects non sportifs. "Pour nous, il s’agit d’informer, d’expliquer, de raconter et ce n’est pas parce que la RTBF diffuse que nous allons nous taire ou avoir de honte de raconter des histoires", y expliquait-il. "Ça se fera dans l’info et dans nos émissions sportives qui accompagneront les matches". Et de préciser : "Il n’y aura pas un moment ou ce sera 'vive le foot' et rien d’autre. Il y aura une mise en perspective permanente dans nos émissions d’information".

Revoir QR le débat : "Coupe du Monde, une Qatar-strophe ?" (19 octobre 2022)

Cette mise en perspective a commencé en amont. Comment, concrètement ? Plusieurs reportages ont déjà été diffusés, dans le cadre de l’émission #Investigation ou au Journal télévisé, comme ceux ci-dessous, entre autres :

Eric Destiné, le journaliste du JT auteur de ces reportages, explique sa démarche et les coulisses de son travail au Qatar dans une capsule vidéo Inside, diffusée également en télévision et que vous pouvez revoir ici, avec également Régis De Rath, le responsable des opérations spéciales de l’Information. On y comprend à quel point l’enquête de terrain est à la fois indispensable et difficile à mettre en œuvre dans un pays où la presse n’a pas le champ libre.

Y aller en pleine conscience

Bref, du foot, mais pas seulement. Y compris en ce qui concerne les émissions en dehors des rendez-vous d’information quotidiens. Diffuser les matches, couvrir l’événement sportif, mais "en pleine conscience", c’est la formule choisie par le Directeur du Pôle Médias de la RTBF, Xavier Huberland, pour résumer l’approche de la RTBF. Vous pouvez le réentendre dans l’extrait de l’émission Inside ci-dessous. Il précise notamment qu’au moment de l’événement même, les équipes RTBF sur place seront réduites ("de 15 à 30%") et qu’il n’y aura pas de déplacement de membres du management.

Face à lui, un téléspectateur qui nous a d’abord interpellés par mail, Francis Daghuyt, suggère d’utiliser des moyens techniques pour diviser l’écran de manière à n’en laisser qu’une portion pour celles du Qatar, quand ces dernières seront de nature promotionnelles. Une suggestion qui pourrait s’appliquer selon lui à la diffusion de la cérémonie d’ouverture par exemple – qui n’est pas purement sportive. "C’est un bon point, je vous l’accorde", lui répond Xavier Huberland. Mais un point qui n’est pas à l’ordre du jour à l’heure d’écrire ces lignes.

Revoir l’extrait (28/10/2022) :

S'en tenir au cadre contractuel

Et par rapport à la diffusion justement, il faut savoir qu’en achetant les droits il y a plusieurs années, la RTBF a aussi pris des engagements contractuels. C’est à ce contrat que la RTBF se tiendra, explique la porte-parole de l’entreprise, Axelle Pollet. Pas moins, pas plus. "En termes de marketing, on va faire ce qu’on doit faire selon notre contrat avec la FIFA mais on ne fera pas plus", dit-elle. Cela passera notamment par une attention à ne pas faire du terme "Qatar" une sorte de marque. "Le but, c’est de parler de "la Coupe du Monde" principalement". Jean-Paul Philippot, l’administrateur général, ne fera pas le déplacement, ajoute-t-elle. "Il n’y aura pas de déplacement de la direction qui a habituellement des rencontres avec d’autres diffuseurs sur place. C’est une manière de marquer qu’on fait ce qui est nécessaire pour la diffusion mais pas plus."

"On est totalement dans notre rôle et nos missions de service public", insiste-t-elle également. "C’est important pour un média public de donner accès à un grand événement sportif gratuitement au plus grand nombre. C’est important de le rappeler et de sortir du contexte de sensibilité actuel."

Et il y a, précise-t-elle, une continuité avec les choix précédents : "Ça nous paraît cohérent avec nos missions qui sont d’abord d’accompagner les grands moments sportifs – on l’a fait pour d’autres événements comme récemment les JO en Chine ou la Coupe précédente en Russie. On l’a suivi en tant qu’événement sportif mais on l’a toujours aussi suivi d’un point de vue information, c’est-à-dire décrypter les aberrations ou les questionnements que ce type de compétition peut amener que ce soit d’un point de vue écologique, ou liberté de la presse, ou autre."

Reste la question, conclut-elle, de la suite à donner aux questionnements actuels.

Revoir la clef de l'Info diffusée au Journal télévisé ce 17 novembre 2022 : 

Et à ce niveau, on peut se demander si la RTBF n’est pas à une nouvelle croisée des chemins, face à des attentes qui paraissent plus fortes de la part d’une partie du public, pour qui les réponses apportées aujourd’hui – y compris sans doute dans cet article – ne suffisent pas, ou plus. Des attentes en termes de responsabilité sociale ou de cohérence, que l’on perçoit au niveau des interpellations destinées à la rédaction Info par exemple.

En ce qui concerne le climat, pour ne prendre que cet aspect, particulièrement et de plus en plus sensible, peut-on aujourd’hui réaliser et diffuser des reportages sur la COP ou l’impact climatique de la Coupe du Monde sans s’interroger sur nos propres pratiques ? Peut-on en tant que journaliste se présenter comme un observateur extérieur au sujet qu’il décrit ? A noter que les journalistes ne sont pas responsables des décisions de diffusion de l’entreprise mais que cela n’empêche pas ces questions de nous arriver, à nous aussi, en tant que représentants de notre média.

Sur Inside, nous avons déjà évoqué ce type de questions, par exemple dans cet article ou celui-ci, toujours en lien avec l’empreinte carbone. Des réflexions s’amorcent en interne. Et si on dézoome, on ne peut que constater que la profession est aujourd’hui travaillée par cet enjeu, comme on peut le déduire par exemple de l’initiative de "Charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique". Sujet abordé dans une émission Déclic-Le Tournant ainsi que sur le plateau de Déclic, que vous pouvez revoir et réécouter ci-dessous. Des questions pour poser la réflexion et la partager, sans réponses évidentes.

►►► Cet article n’est pas un article d’info comme les autres… Sur INSIDE, les journalistes de l’info quotidienne prennent la plume – et un peu de recul – pour dévoiler les coulisses du métier, répondre à vos questions et réfléchir, avec vous, à leurs pratiques. Plus d’information : là. Et pour vos questions sur notre traitement de l’info : c’est ici.

Sur le même sujet

Envie d'assister à la Coupe du monde en studio à la RTBF : on vous explique comment faire

Coupe du Monde 2022

La RTBF lance ses jeux de pronos et de foot manager autour de la Coupe du monde 2022 !

Coupe du Monde 2022

Articles recommandés pour vous