Le 6/8

Ce qu’il faut savoir sur la généralisation du payement électronique le 1er juillet

LE PAIEMENT ÉLECTRONIQUE GÉNÉRALISÉ AU 1er JUILLET

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

10 mai 2022 à 10:01Temps de lecture2 min
Par Elisée Baelongandi

A partir du 1er juillet, tous les professionnels se verront dans l’obligation de proposer à leurs clients la possibilité de payer par moyen électronique. Concerné ? Thierry Evens, porte-parole de l’UCM, explique les nouvelles mesures qui entrent en vigueur, dans le 6-8.

Le payement électronique est en phase de devenir monnaie courante dans notre société, voire une obligation. En effet, à partir du 1er juillet, tous les professionnels, quel que soit leur métier, se verront dans l’obligation de proposer à leurs clients la possibilité de payer le service rendu par payement électronique. Cette pratique était déjà d’actualité chez les commerçants, dans les restaurants, cette fois-ci elle s’étend aux plombiers, aux infirmières, médecins à domicile…

© Getty Image

Il existe deux catégories de payements électroniques :

  1. le terminal qui permet de payer par carte bancaire, de crédit ou de débit.
     
  2. le smartphone. A travers l’utilisation d’une application "Payconiq by Contact", téléchargeable gratuitement par le professionnel et le client, il est possible de se faire des transactions provenant de toutes les banques belges. Après l’inscription du prestataire, un code QR lui est octroyé qu’il pourra montrer à son client et afficher où il le souhaite, pour effectuer un payement.
    Pour ce faire, ce denier devra le scanner, introduire le montant à payer ainsi que valider la transaction par son code pin. Celle-ci sera automatiquement versée au vendeur ou prestataire qui pourra vérifier si le montant est correct.
    Il est utile de préciser que les transactions peuvent aller au-delà de 50 euros vus qu’elles requièrent une validation.

 

Qu’en est-il du coût du matériel ?

Les charges du matériel et des transactions sont toujours à charge du professionnel autant dans les magasins que dans les services rendus à domicile. Il est strictement interdit de le répercuter sur le client. Le prix du terminal "Bancontact" varie en fonction du contrat contacté et du nombre de transactions. Généralement, le prix d’un payement se situe entre 12 et 20 cent.

En ce qui concerne le smartphone, il n’y a aucun abonnement, frais ou autre, il coûte donc 6 centimes par opération.

© Getty image

Allons-nous vers une généralisation du payement électronique ?

Selon Thierry Evens, il est très fort probable que cela soit le cas. Il explique qu’avec les années, les moyens de payements évoluent. Les payements électroniques sont majoritairement utilisés lors de transaction et principalement par les personnes âgées, entre 65 et 75 ans qui, suite au covid, ont préféré limiter les contacts physiques avec les billets et pièces de monnaie.

Le payement par carte tend donc vers la généralisation tandis que le smartphone reste uniquement utilisé par la jeune génération.

© Getty Image

Retrouvez les dernières infos économiques et pour les indépendants avec Thierry Evens, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur la Une.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous