Environnement

Cent tonnes de poissons morts dans l'Oder : la Commission européenne propose d'envoyer ses experts

© Belgaimage

18 août 2022 à 12:27Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

La Commission européenne a proposé jeudi à l'Allemagne et à la Pologne d'envoyer ses propres experts en soutien de ceux réunis par les deux pays pour identifier la cause de la mort de plus de 100 tonnes de poissons, ces derniers jours dans le fleuve Oder, un désastre jusqu'ici inexpliqué.

"Établir la cause et prendre les mesures les plus appropriées est d'une importance et d'une urgence extrêmes", tant pour la nature que pour la pêche, l'agriculture ou les loisirs, a commenté un porte-parole de la Commission, jeudi à Bruxelles. "La Commission est extrêmement préoccupée par ce désastre environnemental".

Chaleur, faible débit et substances toxiques

Les poissons morts ont été découverts dans une portion du fleuve Oder près de la frontière entre la Pologne et l'Allemagne. Ce phénomène, qui doit encore être éclairci, pourrait être dû à la combinaison de plusieurs facteurs dont la chaleur, un faible débit d'eau et la présence de substances toxiques, selon les autorités allemandes.

La chaîne de transmission d'informations entre les deux pays a en outre vraisemblablement connu des dysfonctionnements : l'annonce polonaise concernant cette situation n'est arrivée que jeudi dernier côté allemand, alors que la situation avait déjà été constatée depuis plusieurs jours.

De son côté, la Pologne assure qu'aucune substance toxique suspecte n'a été détectée jusqu'ici. Les analyses de laboratoires allemands n'ont pas été plus décisives. 

L'exécutif européen a salué la mise sur pied d'un groupe d'experts conjoint entre l'Allemagne et la Pologne et s'est dit "disposé à envoyer ses propres experts pour travailler avec ce groupe".

Sur le même sujet

Plus de 100 tonnes de poissons retrouvés morts dans l'Oder : les causes du désastre se précisent

Monde

Cent tonnes de poissons morts dans l'Oder : des algues dorées, toxiques, retrouvées dans le fleuve polonais

Environnement

Articles recommandés pour vous