Jupiler Pro League

Ces 6 joueurs qui sont toujours en Pro League... alors que l’Europe les envie

© Tous droits réservés

01 août 2022 à 10:18Temps de lecture2 min
Par Lancelot Meulewaeter

Charles De Ketelaere vient de devenir le joueur sortant le plus cher du championnat de Belgique. Ce transfert et ce montant prouvent que la Pro League demeure un pôle attractif pour les grands championnats en quête d’affaires. Tour d’horizon des stars de notre championnat qui ne sont toujours pas parties, malgré les sirènes de l’étranger.

1. Noa Lang

Curieux destin que celui de Noa Lang, si persuadé de partir au moment du gain de son deuxième titre de champion de Belgique en mai dernier. Le Néerlandais, titulaire deux fois avec sa sélection nationale lors du dernier rassemblement, pensait pouvoir profiter de cet élan positif pour franchir un cap. Seulement voilà : Milan, qui s’intéressait à son profil, a privilégié son collègue Charles De Ketelaere. Même si ses agents ont bon espoir de lui trouver un club et de satisfaire Bruges avec un chèque de 20 à 25 millions, le temps presse pour Noa.

2. Paul Onuachu

En janvier 2022, Paul Onuachu remportait le Soulier d’or, en surprenant les pronostics qui annonçaient Noa Lang vainqueur. Le géant nigérian a manqué le début de saison à cause d’une blessure aux adducteurs. Le staff médical genkois ne force pas pour accélérer son retour, alors que Cyriel Dessers réalise de bonnes performances dans l’attaque limbourgeoise. Cité sur le départ depuis plus de six mois, aucun club européen n’est prêt à mettre la somme de 15 millions réclamée par la direction limbourgeoise.

3. Sergio Gomez

Sa saison 2021-2022 était peut-être la plus réussie de tout le noyau anderlechtois. Peter Verbeke doit se féliciter d’avoir obtenu le transfert définitif de ce joueur versatile, qui a appris le poste de back gauche après avoir été formé à tous les postes du milieu de terrain. L’Espagnol a retrouvé le lustre qui en avait fait l’un des grands espoirs de Dortmund il y a quelques saisons de cela. Retardé par une blessure en ce début de saison, il n’a pas encore disputé la moindre minute.

4. Clinton Mata

L’indiscutable meilleur défenseur du championnat de Belgique est toujours brugeois, et ç’en serait presqu’une anomalie. A 29 ans, le Belgo-Angolais aux trois titres de champion est confronté à un dilemme de luxe : l’envie d’un départ pour connaître enfin ses limites ; et le confort de rester dans une équipe qui joue chaque année la Ligue des champions, avec le contrat en or que cela suppose. Il y a un an, Vincent Mannaert voulait 10M€ pour son défenseur, là où plusieurs clubs intéressés (en Russie, en Allemagne mais aussi le FC Séville) n’en donnaient 'que' 8M€.

5. Nicolas Raskin

C’est le feuilleton de l’été au Standard. Nicolas Raskin est l’un des seuls joueurs du noyau des Rouches à présenter une valeur marchande intéressante aux yeux de l’étranger. A 21 ans, celui dont le contrat arrivera à échéance en juin prochain n’a toujours pas prolongé. Sans l’arrivée de renforts probants, la tentation pourrait être ailleurs.

6. Hans Vanaken

C’est le marronnier estival du journalisme sportif belge : Hans Vanaken, partira, partira pas ? La réponse est la même à chaque fois : Hans est bien (payé) à Bruges, il a une place de luxe dans un effectif ambitieux et il est plutôt du genre casanier. Il faudrait une offre pharaonique et le placer au centre d’un projet de jeu taillé pour lui pour qu’il reconsidère sa position. A 29 ans, il n’y aura plus des milliers de possibilités. L’homme qui a désormais franchi la barre des cent buts en Pro League et qui compte cinq titres de champion de Belgique n’a pas la bougeote. Et ça lui va comme ça.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous