RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture & Musique

César : le Belge Christophe Beaucarne récompensé, un documentaire sur l’attentat à la station Maelbeek primé

Le Belge Christophe Beaucarne a remporté vendredi soir le César de Meilleure photo pour son travail sur le film "Illusions perdues"
25 févr. 2022 à 21:59 - mise à jour 25 févr. 2022 à 22:29Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Belge Christophe Beaucarne a remporté vendredi soir le César de Meilleure photo pour son travail sur le film "Illusions perdues", adaptation par Xavier Giannoli d’un roman d’Honoré de Balzac, qui s’ancre dans la France du 19e siècle.

"Maalbeek" du réalisateur français Ismael Joffroy Chandoutis a quant à lui reçu le César du Meilleur court-métrage documentaire.

Né en 1988, Ismael Joffroy Chandoutis est notamment diplômé de l’Insas en montage et de l’école supérieure d’art Sint-Lukas. Son documentaire se penche sur une rescapée amnésique de l’attentat à la station de métro Maelbeek, le 22 mars 2016.

"J’ai mis plus de quatre ans avec des pauses, des arrêts et des remises en question, des doutes. Mais toujours l’envie de raconter ni le vrai ni le faux, mais d’être juste, parce que quand on touche à la mémoire, une mémoire qui, en plus, est abîmée, il ne s’agit plus simplement de capter le réel, mais de le dépasser et peut-être de montrer non pas juste l’extérieur, mais aussi la réalité intérieure. J’ai essayé de mettre dans ce film le point de vue subjectif de cette femme, Sabine, que j’ai rencontrée, qui était une rencontre magnifique", a commenté le réalisateur, évoquant un film "très dur à faire".

Dans la catégorie Meilleur espoir féminin, Salomé Dewaels (Illusions perdues de Xavier Giannoli) s’est inclinée face à Anamaria Vartolomei (L’Evénement). Même sort pour sa partenaire Cécile de France, dans la catégorie Meilleur second rôle, qui a été devancée dans la course à la statuette par Aïssatou Diallo Sagna (La Fracture).

 

Loading...

Articles recommandés pour vous