RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

"C’est la fin du bling-bling et des paillettes au PSG", prévient son président Nasser al-Khelaïfi

Nasser al-Khelaïfi, président du PSG, prévient : "C’est la fin du bling-bling"
22 juin 2022 à 08:24Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Malgré le titre de champion de France, le PSG a sans doute gardé un léger goût d’inachevé au terme de cette saison 2021-2022. La faute à une (nouvelle) élimination beaucoup trop précoce en Ligue des Champions, qui a suscité pas mal de critiques, sur le fond comme sur la forme.

Echaudé après ce nouvel accroc alors qu’il vise cette Ligue des Champions depuis de nombreuses années, l'omnipotent président du PSG, Nasser al-Khelaïfi a déjà dressé les lignes de la saison prochaine. Dans un long entretien accordé au Parisien, il a prévenu tout le monde. Son club devrait (enfin) changer sa ligne de conduite : " Le rêve est une chose, la réalité en est une autre. Peut-être devrait-on d’ailleurs changer notre slogan… Dream Bigger, c’est bien, mais aujourd’hui, nous devons surtout être réalistes, on ne veut plus du flashy, du bling-bling, c’est la fin des paillettes."

Quand le président met la pression…

Un changement de cap radical pour un club qui nous a habitués à accumuler les stars et les égos dans un vestiaire parfois à la limite de la rupture. Visiblement conscient de l’échec de l’opération bling-bling, le président veut donc se rabattre sur un collectif plus soudé : On veut des joueurs qui aiment le club, qui aiment se battre, qui aiment gagner. Pour la saison prochaine, l’objectif est clair : travailler chaque jour à 200%. Donner tout ce qu’on a pour ce maillot, donner le maximum et on verra le résultat. Il faut redevenir humbles. Celui qui veut rester dans son confort, qui ne veut pas se battre, il restera de côté."

Le message est donc assez clair : il n’y aura pas de place pour les égos surdimensionnés et les joueurs qui voudront sortir du rang. À voir si le message passera dans le vestiaire.

Dans la suite de l’interview, le président a définitivement enterré la piste menant à Zinédine Zidane ("On n’a jamais parlé avec lui, ni directement, ni indirectement") et quasiment officialisé l’arrivée de Christophe Galtier à la tête de l’équipe fanion : "On discute avec Nice, ce n’est pas un secret. J’espère qu’on trouvera rapidement un accord."

Réputé pour ses qualités de meneurs d’hommes mais pas encore forcément très connu à l’international, Galtier s’inscrirait donc dans cette nouvelle ligne de conduite, anti-bling-bling. Reste désormais à voir s'il a les épaules pour emmener le PSG au sommet du football européen.

Articles recommandés pour vous