RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

"C’est la première fois que je me sens écoutée en cinq mois": bénévoles et sinistrés ont reçu la visite du couple royal à Verviers

Le couple royal a passé quelques heures avec les sinistrés et les bénévoles qui leur viennent en aide.
22 déc. 2021 à 15:36Temps de lecture2 min
Par C.H. avec Olivier Thunus

Se sentir écoutés, c’est un sentiment que les sinistrés des inondations de la mi-juillet n’avaient pas ressenti depuis longtemps parfois. Ce mercredi, le couple royal leur a tendu une oreille attentive, une écoute réconfortante pour beaucoup d’entre eux. Le Roi et la Reine ont à nouveau rencontré les victimes des inondations à Verviers, ainsi que des bénévoles d’associations qui leur viennent en aide.

"Il est important de garder auprès des personnes qui sont victimes de ces inondations, une présence et surtout, de rester à leur écoute", soulève Guy Schyns, bénévole pour Caritas Secours, une des premières associations qui a lancé des appels aux dons financiers et alimentaires au moment de la catastrophe. "Ces personnes sont ébranlées par la situation qu’ils ont pu vivre. Il faut savoir que beaucoup ont perdu leur bien, ils ont toujours des difficultés de logement, toujours à l’heure actuelle. On fait un maximum pour aider ces personnes au mieux."


►►► À lire aussi : Voici le budget catastrophe des 9 communes liégeoises les plus sinistrées


Si le couple royal n’est pas arrivé avec des solutions concrètes pour les sinistrés, leur écoute a été appréciée. Une cinquantaine de personnes touchées par les inondations ont pu leur faire part de leur situation et leur confier leurs craintes. Joëlle, dont l’habitation a été fortement endommagée à Remouchamps épingle : "Il y a encore beaucoup de gens qui sont dans des situations très compliquées et qui sont abandonnés par les autorités. Aujourd’hui, je me suis sentie écoutée par le Roi, mais c’est la première fois que je me sens écoutée en cinq mois." "On a dit notre ressenti, ce qu’il s’est passé. La Reine était à l’écoute. C’est important pour nous qu’ils viennent à notre rencontre parce qu’on est un peu perdu, on ne sait plus où en est", soupire Nadine, elle aussi sinistrée. "J’ai exprimé un sentiment de découragement et d’impuissance. J’ai ressenti chez la Reine énormément d’empathie et ça m’a beaucoup touchée", ajoute Nathalie, dans la même situation.

Les sinistrés étaient réunis autour de sept tables, auxquelles le Roi et la Reine se sont assis un moment pour les écouter.
Les sinistrés étaient réunis autour de sept tables, auxquelles le Roi et la Reine se sont assis un moment pour les écouter.
Les sinistrés étaient réunis autour de sept tables, auxquelles le Roi et la Reine se sont assis un moment pour les écouter.

Avec parfois l’espoir que le message déclenche des actions sur le terrain : "Là où j’habite, là où j’ai ma vie et où je travaille, il faut que ce soit restauré. Le quartier est devenu mort, on se sent abandonnés. Le Roi nous a écoutés, maintenant on attend une suite… Parce que je suis épuisée, je n’ai plus la force", interpelle Nelly, habitante de Pré-Javais, un quartier de Verviers.

L’occasion pour les associations de pointer leurs inquiétudes

Caritas Secours, le Relais Social de Verviers ou encore Verviers ma ville Solidaire : les représentants d’associations qui viennent en aide aux victimes des inondations ont également pu partager leurs inquiétudes. "Nos craintes, c’est que des personnes victimes des inondations deviennent des personnes SDF", alerte Régine Kerzmann, coordinatrice de Caritas Secours pour la Province de Liège.

Nos craintes, c’est que des personnes victimes des inondations deviennent des personnes SDF"


►►► À lire aussi : Inondations en Belgique : 1400 personnes sont toujours sans logement, 2600 ont été relogées depuis mi-juillet


"Il y a encore aujourd’hui, que ce soit à Pré-Javais, à Ensival ou à Pepinster, des personnes qui refusent de quitter leur maison et qui passeront l’hiver sans chauffage. C’est dramatique. À terme, si on ne trouve pas de solutions pour agir sur ces maisons ou qu’elles acceptent de déménager, elles pourraient se retrouver à la rue."

Prévue pour 1h15, la visite en a duré le double et s’est terminée par quelques chants de noël par la cantatrice Julie Mossay.

La cantatrice Julie Mossay a chanté quelques chants de Noël aux souverains.
La cantatrice Julie Mossay a chanté quelques chants de Noël aux souverains. RTBF / Olivier Thunus

Sur le même sujet

Le couple royal a rendu visite au personnel de l'UZ Brussel

Articles recommandés pour vous