RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

C’est la semaine bio !

Noëlle Vliegen et Gilles Abinet ont fait le choix de la filière bio
04 juin 2022 à 17:40Temps de lecture2 min
Par Bénédicte Alié

Ce week-end marque l’ouverture de la semaine bio en différents endroits de Wallonie. Une semaine durant laquelle l’ensemble des acteurs du secteur de l’agriculture biologique se mobilisent pour promouvoir leur activité professionnelle ainsi que leurs produits et pour encourager une consommation d’origine locale.

Illustration en province de Liège où Noëlle Vliegen et Gilles Abinet, couple de maraîchers, ont résolument fait ce choix en passant directement de la production à la vente dans leur épicerie, dans le centre de Malmedy. Ils y proposent les produits d’une centaine de producteurs de la région mais également ceux de leurs propres récoltes. "Le produit phare pour le moment c’est vraiment la fraise. On a récolté presque 25 kilos ce jour" explique Gilles Abinet. Et puis il y a les légumes : salade, épinards, choux-raves ou encore bettes primeur, eux aussi, frais du jour. " On peut vraiment garantir une fraîcheur qu’on ne peut pas trouver quand on va dans un magasin avec des circuits plus longs alors qu’ici, tous ces légumes viennent d’arriver du champ qui est à quelques kilomètres" poursuit Gilles Abinet.

Ce champ où, depuis tôt le matin, Noëlle Vliegen s’occupe de la production. En pleine terre et sous serres, mûrissent une quarantaine de fruits et des légumes essentiellement. " En 2016, quand mon mari et moi avons commencé notre activité de maraîchage, c’était une évidence pour nous de faire le choix du bio qui implique le respect de la nature et en même temps celui du consommateur puisque nous n’utilisons aucun pesticide ".

Le choix du bio et du local, un choix dont Noëlle Vliegen confirme le caractère audacieux car encore difficilement rentable et estimé encore trop coûteux. " La grande idée reçue selon laquelle le bio est beaucoup plus cher vient principalement des grandes surfaces qui prennent une marge très importante sur les produits bio. Le client a donc le sentiment que le bio est beaucoup plus cher que le conventionnel."

La jeune femme en appelle d’abord aux consommateurs. "Trois fois par jour nous mangeons et pour moi, comme le dit si bien le rapporteur des Nations Unies, manger c’est voter et quand on choisit de manger bio et local c’est choisir aussi un autre avenir".

Le deuxième appel est adressé aux responsables politiques afin qu’ils soutiennent encore beaucoup plus la filière bio.

La semaine bio se déroule du 4 au 12 juin.

 

Sur le même sujet

Ixelles : plus de bio dans les repas scolaires mais des tarifs qui augmentent de 25%

Regions

De la production de fromages et de fraises à la vente au marché: on a testé le circuit court

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous