RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

C’est l’hiver et il fait gris : si on pensait à mettre de l’autobronzant ?

L’autobronzant : comment s’en servir ?
26 janv. 2022 à 15:00Temps de lecture3 min
Par Emilie Van de Poel

Durant l’hiver, on a souvent grise mine. Pour en venir à bout et retrouver un semblant de joli hâle d’été, il existe une merveilleuse invention : l’autobronzant. Mais comment l’appliquer ? Que faire quand on se retrouve avec des taches ? Et question "existentielle" : pourquoi sent-il si mauvais ? Le point avec Emilie Van de Poel, journaliste beauté pour le "Flair Magazine" et chroniqueuse pour "La Grande Forme."

  • Comment appliquer un autobronzant sur son visage ?

Pour bien appliquer un autobronzant sur son visage, il y a quelques règles à respecter : On veille toujours à réaliser d’abord un gommage soit mécanique, à base de grains, soit chimique à base de AHA. Cette première étape permet de retirer les cellules mortes de la peau afin de la rendre bien lisse pour une application uniforme du produit.

  • Quel produit choisir ?

Pour le visage et pour un résultat naturel, mieux vaut utiliser un produit spécialement adapté et éviter un autobronzant corps, sauf si l’emballage le spécifie. Il est parfois un peu difficile de s’y retrouver tant l’offre d’autobronzants est vaste ; il en existe en texture crème, gel, gouttes…. L’autobronzant qui offre le résultat le plus naturel sur le visage est la formule en gouttes qu’on mélange à sa crème de jour/nuit, car elle permet un dosage précis et surtout, de travailler de manière graduelle pour un hâle progressif. Avant de choisir son autobronzant, on lit attentivement l’emballage qui indique généralement une mention “clair “ (light), “medium “ou “foncé “ (dark). On choisit son autobronzant en fonction de sa peau et non du bronzage qu’on souhaite obtenir.

  • À quel moment de la journée appliquer son autobronzant ?

La plupart des autobronzants délivrant un résultat dans les heures qui suivent l’application, mieux vaut l’utiliser le soir, environ deux heures avant d’aller se coucher. On évite ainsi de sentir l’odeur désagréable provoquée par le produit ou de chipoter à son visage et risquer ainsi de faire des traces.

  • Comment l’appliquer ?

Pour l’utiliser, on prend une petite quantité de produit qu’on applique en partant du centre du visage et qu’on étale ensuite vers les oreilles, la racine des cheveux, le cou etc. On pense à bien étaler le produit et on n’oublie pas de descendre jusque sous la mâchoire, au début du cou pour éviter une démarcation nette entre le visage et le cou. On n’applique pas trop de produit au-dessus des lèvres car cette zone a tendance à paraître plus foncée avec de l’autobronzant.

C'est l'hiver et il fait gris : et si on pensait à mettre de l'autobronzant ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

  • Que faire pour éviter les traces ?

Une fois l’autobronzant appliqué, on peut utiliser un disque coton pour frotter légèrement la racine des cheveux ainsi qu’un coton-tige pour frotter les sourcils. On n’oublie surtout pas de bien se laver bien les mains et les poignets. On peut même réaliser un gommage des mains pour éviter toute mauvaise surprise.

  • Que faire quand on a des taches d’autobronzant sur le visage ?

Pour retirer les éventuelles traces visibles, rien de plus simple. On réalise un gommage mécanique, avec grains, sur peau sèche. Si vous n’avez pas de gommage à portée de main, vous pouvez en réaliser un vous-même à la maison en mélangeant du sucre avec du miel et en y ajoutant un peu de jus de citron. Les taches ne partent toujours pas ? Une autre astuce de grand-mère est d’utiliser de la crème dépilatoire qui va venir décaper le produit. On ne l’utilise donc pas sur les sourcils mais en toute petite quantité sur les éventuelles taches sur le front, joue, nez… Si vous avez des traces sur les mains, imbibez un coton de dissolvant contenant de l’acétone.

  • Pourquoi l’autobronzant sent-il si mauvais ?

La réponse à cette question se trouve dans la formule du produit qui contient entre autres de la DHA (Dihydroxyacétone) et de l’Erythrulose. C’est la DHA qui est responsable de cette odeur si typique de l’autobronzant. Bien que de nombreuses marques tentent par tous les moyens de camoufler cette odeur en ajoutant par exemple des parfums, un autobronzant sentira toujours. Une fois appliqués sur notre peau, la DHA et l’Erythrulose vont provoquer une réaction et générer des pigments bruns (appelés mélanoïdines) sur la peau, lui conférant ce joli hâle.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Beauté : 4 marques belges pour cocooner à la maison

La Grande Forme

Saint-Valentin : 7 idées de cadeau beauté et bien-être à offrir à sa chérie !

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous