Vuelta - Cyclisme

C’est presque fait : Evenepoel, épatant de sérénité, tient sa Vuelta et sera sacré dimanche

20e étape : Moralzarzal > Puerto de Navacerrada : Remco assuré de remporter la Vuelta, troisième victoire pour Richard Carapaz

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

10 sept. 2022 à 06:00 - mise à jour 10 sept. 2022 à 15:33Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants

Remco Evenepoel (Quick Step-Alpha Vinyl) a tenu bon lors de la 20e avant dernière étape de la Vuelta. A la veille de l’arrivée à Madrid, il est assuré de la victoire finale. A 22 ans, il s’offre un succès retentissant et historique. Serein et souverain, le coureur de Schepdaal n'a jamais tremblé.

Sauf accident, il sera sacré ce dimanche dans la capitale espagnole et deviendra le premier Belge vainqueur d’un grand tour depuis 1978 et Johan De Muynck sur le Giro. Il succèdera au palmarès de la Vuelta à Freddy Maertens, vainqueur en 1977.

Richard Carapaz (Ineos) s'est imposé au sommet du Puerto de Navacerrada. L’Équatorien a décroché sa 3e étape et s'est assuré du maillot de la montagne.

Le jour de vérité pour Remco Evenepoel commence – comme attendu – sur un rythme très élevé. Derrière les échappées (dont Xandro Meurisse), les attaques fusent dans le Puerto de Navacerrada. Movistar a loupé le bon coup et veut visiblement mettre un homme devant et les équipiers d’Enric Mas multiplient les accélérations.

Le Wolfpack suit le mouvement et contrôle. Finalement, un gros groupe de contre se dégage. Movistar (Valverde, Mühlberger), UAE (Polanc) ou Astana (De La Cruz, Nibali), les équipiers des adversaires du maillot rouge sont présents. Quick Step laisse faire. Preuve de sa sérénité, Evenepoel s’autorise même une petite pause sanitaire dans la plaine. La formation Bora-Hansgrohe vient donner un coup de main pour protéger la 10e place de Hindley. La présence de Louis Meintjes, 11e à 13’53’’, inquiète.

Le Puerto Navafria permet à Pinot, Mäder et Mülhlberger de sortir du groupe de contre. Le trio rejoint la tête à l’approche du Puerto Canencia, 3e des 5 ascensions du jour. Le peloton navigue à 5 minutes. Pour Remco, c’est le scénario idéal. Tout se regroupe à l’avant, l’écart se resserre avec le peloton (4 minutes).

Comme on pouvait s’y attendre, Movistar prend les choses en main dans le Puerto de la Morcuera avant dernière ascension de cette 77e Vuelta. Enric Mas se dresse sur les pédales à 40 kilomètres de l’arrivée. Son accélération secoue le peloton et donne un sacré coup de ballet. Remco Evenepoel, Juan Ayuso, Thymen Arensman et Ben O’Connor sont les seuls à suivre. Joao Almeida et Miguel Angel Lopez recollent avec un petit temps de retard. Carapaz, Higuita et Meintjes basculent en tête de ce col de 1ère catégorie. Ils entament la dernière ascension de ce Tour d’Espagne avec 1’23’’ sur un peloton où Van Wilder et Vervaecke sont revenus aux côtés d’Evenepoel.

Carapaz et Higuita s’isolent en tête. "Superman" Lopez lance la bagarre dans le Puerto de Cotos. Les autres candidats au podium réagissent, suivis de près par un Remco placide. Ces attaques font fondre l’avantage du duo Higuita-Carapaz. Mais le champion olympique trouve l'énergie de relancer encore l'allure et d'aller chercher sa 3e étape.

Loading...
Remco Evenepoel

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous