RTBFPasser au contenu
Rechercher

Exposition - Accueil

Cette application permet de (re)découvrir des œuvres d’art volées et jamais retrouvées

L’application "The Stolen Art Gallery" a été conçue par la start-up brésilienne Compass pour donner une seconde vie (virtuelle) à des œuvres d’art disparues.

Si certains chefs-d’œuvre, à l’image de la Joconde dérobée en 1911, ont finalement été retrouvés, d’autres n’ont jamais réapparu. Les amateurs d’art peuvent découvrir certains d’entre eux en réalité virtuelle grâce à l’application "The Stolen Gallery of Art".

Loading...

Cette application a été conçue par la start-up brésilienne Compass pour donner une seconde vie (virtuelle) à des œuvres de Caravage, Manet, Cézanne, Van Gogh et Rembrandt. Les utilisateurs peuvent découvrir des versions numériques des toiles disparues et en apprendre plus sur leur histoire grâce à des descriptions audio, qui rappellent celles des audioguides de musées.

Dans un souci d’interactivité, l’application permet également aux amateurs d’art de créer des notes et des croquis visibles par d’autres personnes. Le but ? Leur donner l’opportunité d’interagir avec des œuvres disparues telles que "La Nativité avec saint François et saint Laurent" de Caravage et "Le Christ dans la tempête sur la mer de Galilée" de Rembrandt, comme ils n’auraient jamais pu le faire dans un musée.

"Au départ, lorsque nous avons réfléchi à l’environnement de l’application, nous envisagions de construire quelque chose de similaire à un musée typique : un bâtiment chic avec beaucoup de contenus autour des œuvres d’art", a déclaré Alexis Rockenbach, PDG et cofondateur de Compass, à Fast Company. "Nous avons fini par opter pour une approche complètement différente, plus minimaliste."

On est plongé dans cet espace sombre où la seule chose à laquelle on prête vraiment attention est l’œuvre d’art.

L’application "The Stolen Gallery of Art" est disponible gratuitement sur le site de Compass, après inscription. Compass conseille toutefois de l’utiliser en portant un casque de réalité virtuelle Oculus Quest pour s’immerger encore plus dans ces peintures célèbres qui n’attendent que d’être retrouvées. La jeune pousse espère inclure plus d’œuvres disparues dans l’application dans les prochains mois, ou même de les exposer au sein d’une galerie (virtuelle) dans le métavers.

Sur le même sujet

PianoVision, l’application en réalité augmentée qui vous aide à apprendre à jouer du piano

Journal du classique

Articles recommandés pour vous