Entrez sans frapper

Cette œuvre de Franz Schubert reprise par... des rappeurs français

Entrez sans frapper

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le sampling est une habitude dans le monde du rap. Mais saviez-vous que cette pratique s'est aussi exercée sur la musique classique et notamment Schubert ? Découvrez cette réutilisation étonnante dans Entrez sans frapper.

Une partition de Franz Schubert s’est retrouvée reprise ou samplée chez plusieurs artistes du 21ème siècle. Il s'agit d'une de ses œuvres les plus célèbre : le trio pour piano, violon et violoncelle opus 100. D'autres morceaux se sont inscrites dans la pop culture comme le trio opus 111 interprété dans Barry Lyndon.

Mais comment est-on passé d’un trio de la fin du XVIIIe à des raps de Fauve, Booba et Busta Flex ? Il faut remonter à la genèse de cette œuvre pour comprendre son intérêt dans la musique populaire. 

Un trio de fin de vie

En janvier 1797, dans la banlieue de Vienne, 6 ans après le décès de Wolfgang Amadeus Mozart, un nouveau futur grand compositeur va voir le jour : Franz Schubert. Seulement, comme Mozart, Schubert va mourir très jeune. Il s'éteint en 1828 des suites de la syphilis alors qu’il n’avait que 31 ans. Malgré cela, Schubert n’a pas chômé niveau composition. Son père étant violoncelliste amateur, il apprend l’orgue, le piano, le chant et commence à composer à 12 ans.

En tout, il écrira exactement 1009 œuvres. Un ses styles de prédilection, c’est la musique de chambre, c’est à dire, la musique qu’on joue en petit effectif. Comme par exemple le trio opus 100. 

Ce trio pour piano, violon et violoncelle, Schubert le compose à la fin de sa vie et dont le nom complet est Trio en mi bémol majeur pour piano et cordes n°2 opus 100.

Loading...

L'intérêt musical du 2e mouvement du trio de Schubert

La partie samplée dans le rap correspond plus particulièrement au 2ème mouvement "Andante con moto". Un terme qui n’a rien avoir avec le deux-roues mais qui décrit le tempo.

Parce qu'à la fin du XVIIIe siècle, on est au tout début de l’utilisation du métronome et, pour décrire une rapidité d’exécution d’un mouvement par rapport à un autre, on donne des noms généralement en italien. Dans le cas présent, "Andante" signifie "Allant". Même si c’est un mouvement qui contraste avec les deux Allegro (plus rapide) qui l’entourent. Et le terme "con moto" peut se traduire par "enlevé". C’est donc un mouvement "Allant et enlevé". 

Que nous apporte l'analyse de la partition ? Un des grands fondements de notre histoire de la musique occidentale, c’est la satisfaction qu’elle nous procure quand elle se résout. D’ailleurs, la musique, ce n’est que ça : un discours qui pose des questions et qui finit par se solutionner, en harmonie. Dans cette partition de Schubert, on sent particulièrement bien les tensions et les résolutions qui font que ce morceau est si populaire.

Voici donc – en très résumé – pourquoi, selon moi, cet "Andante con moto" issu du Trio avec piano n°2 de Schubert plait tant, encore aujourd’hui. 

Franz Peter Schubert, portrait réalisé par Wilhelm August Rieder (1796-1880) en 1875.

Petit tour des reprises du trio op. 100 de Schubert

Alors comment cette harmonie est-elle traitée dans le rap ? Busta Flex l’a samplé en 2000 pour sa chanson Hip hop Forever, paru sur la face B du maxi Black du rappeur français.

Loading...

Deux ans seulement après Boosta Flex, un autre grand nom de la scène musicale française reprend le trio en mi mineur. Cet artiste, c’est Booba qui sort donc en 2002 la chanson Strasses et paillettes en featuring avec un autre rappeur français : Ali.

Pour le coup, c’est peut-être moins évident que chez Busta Flex mais les reprises de ce trio de Schubert ne s’arrêtent pas là. En 2007, lors de sa tournée Rape of the World, Marilyn Manson fait entendre une partie du trio en mi mineur. Et, six ans plus tard, en 2013, c’est au tour de Mylène Farmer de s’emparer de cette partition de Schubert pour son spectacle "Timeless".

L'année suivante, en 2014, on assiste à ce qui est la meilleure version 2.0 de ce trio de Schubert avec la chanson Voyou du collectif français Fauve. On décèle aussi une étrange corrélation qui pourrait exister entre l’œuvre de Schubert et le titre de Fauve. Quand Schubert compose ce Trio, il a 30 ans. On lui a diagnostiqué la syphilis déjà cinq ans auparavant et il est de plus en plus sujet à des accès de désespoir, de rage et de mélancolie. Des émotions qu’on retrouve d’une certaine façon dans les paroles de Voyou.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous