Chambre: tensions autour de la désignation des représentants à la Conférence européenne

© Le député N-VA Peter De Roover

03 juin 2021 à 19:20Temps de lecture1 min
Par Belga

Le ton est monté jeudi à la Chambre entre la majorité et l'opposition flamande à propos de la désignation des députés qui participeront à la Conférence sur l'avenir de l'Europe.

L'assemblée doit désigner deux membres qui, parmi les délégués d'autres parlements belges, représenteront la Belgique. Quatre candidats sont proposés. La N-VA et le Vlaams Belang -premier et quatrième groupe- ont exigé que la sélection se fasse selon la clé D'Hondt tandis que la majorité Vivaldi a soutenu qu'un vote secret devait être organisé. À la suite d'un long débat de procédure, c'est la deuxième solution qui a été retenue.

Hugues Bayet (PS), Ellen Samyn (VB), Anneleen Van Bossuyt (N-VA) et Els Van Hoof (CD&V) sont les quatre candidats. Le point de leur désignation a été évoqué en conférence des présidents de la Chambre sans déboucher sur un consensus. Le problème est revenu en séance plénière. L'opposition a invoqué un article du règlement, la majorité un autre. Finalement, un vote assis-levé a permis à la majorité de l'emporter à la fureur de la N-VA et du VB. Le chef de groupe de la première, Peter De Roover, a dénoncé "un coup d'État" et un mépris du renouveau politique proclamé par la Vivaldi. Il aurait souhaité à tout le moins qu'un avis des services juridiques de la Chambre permettre de résoudre la question mais les partis de la coalition ne l'ont pas suivi. 

M. De Roover a annoncé qu'il saisirait la Commission fédérale de déontologie du problème. Pour ce faire, il doit réunir la signature de 50 membres.

 

Articles recommandés pour vous