RTBFPasser au contenu
Rechercher

Champions League - Foot

Champions League : Anthony Elanga, le talent émergent d'Old Trafford qui a sauvé Manchester United contre l’Atlético

Anthony Elanga

Manchester United aurait pu repartir du stade Wanda Metropolitano dans un sale état. Il a finalement obtenu un précieux partage 1-1 sur la pelouse de l’Atlético de Madrid mercredi soir en huitième de finale aller de Champions League. Un bon résultat après un mauvais match que les Mancuniens doivent à Anthony Elanga, 19 ans.

Alors que les Red Devils résistaient tant bien que mal aux tentatives madrilènes, Ralf Rangnick a décidé de lancer ce jeune Suédois dans la bagarre à un quart d’heure du terme de la rencontre. Cinq minutes plus tard, le coach de Man Utd était récompensé pour son audace puisqu’Elanga a brillamment profité d’une incertitude de la défense Rojiblanca pour se présenter devant Jan Oblak et le battre d’une frappe croisée timide mais efficace (80e).

Elanga, 20 ans fin avril, s’est ainsi offert le premier but de sa carrière en Ligue des Champions. Sans doute la juste récompense pour la montée en puissance du jeune espoir mancunien amorcée il y a presque trois mois.

Débuts sous Solskjaer, éclosion avec Rangnick

Anthony Elanga
Anthony Elanga AFP or licensors

Pré-formé au pays à Elfsborg et à Malmöe, Elanga débarque à Manchester United alors qu’il n’a que 13 ans. L’ailier gauche – parfois employé à droite ou en pointe – grandit sagement au sein du centre de formation mancunien jusqu’en fin de saison dernière où il fait ses débuts en équipe première.

C’est donc Ole Gunnar Solskjaer qui va lui donner une première chance chez les grands en lui offrant deux matches de Premier League pour faire ses preuves. Une opportunité qu’il saisit pleinement avec, déjà, un premier but en championnat face à Wolverhampton.

Pourtant, le coach norvégien va le laisser de côté au début de la saison 2021-2022, ne lui offrant que 17 minutes lors d’un match de League Cup.

Elanga va donc devoir attendre l’arrivée de Ralf Rangnick pour fouler à nouveau les pelouses de Premier League. Le Suédois ne va pas mettre bien longtemps à convaincre le coach allemand pourtant entouré de grands talents dans l’effectif.

Entre début décembre et ce match aller face à l’Atlético, Elanga collectionne 14 apparitions sous le maillot mancunien dont 5 en tant que titulaire. Les buts à la clé sont trois, deux en Premier League et désormais un en Ligue des Champions.

Prolongation, pièce dans la tête et insultes racistes

Anthony Elanga touché par un projectile face à Leeds
Anthony Elanga touché par un projectile face à Leeds AFP or licensors

Conscient des qualités du garçon, Manchester United n’a pas tardé à le prolonger, dès le mois de décembre. Elanga a ainsi paraphé un nouveau contrat jusqu’en 2026.

"Mon ambition ultime a toujours été de jouer pour Manchester United. Le niveau est extrêmement élevé, mais ce contrat est un autre moment important dans mon parcours. C’est l’environnement parfait pour passer à l’étape suivante, avec des joueurs et des entraîneurs de classe mondiale pour apprendre chaque jour", déclarait-il à l’époque.

Si tout semble aller pour le mieux pour Elanga, le gamin est tout de même passé par des moments compliqués.

Le Suédois a en effet manqué un tir au but au début du mois de février lors du 4e tour de FA Cup. Une erreur – finalement fatale à Manchester United, éliminé par Middlesborough – à l’origine de plusieurs insultes racistes à son encontre sur les réseaux sociaux.

Protégé par le club et notamment par son équipier Marcus Rashford, Elanga ne s’est pas laissé déstabiliser et a repris son chemin.

Des imbéciles, il en a recroisé le week-end dernier à Leeds. Alors qu’il célébrait le but de son équipier Fred, l’ailier de Man Utd a reçu une pièce de monnaie sur la tête. Rapidement soigné par le staff médical, Elanga a répondu sur la pelouse quelques minutes plus tard pour s’offrir le 3e but de sa carrière en Premier League et fixer le score à 2-4. Une preuve de plus que le garçon a du caractère.

Sur le même sujet

Ligue des Champions – Roman Yaremchuk risque une sanction de l’UEFA pour son message politique

Champions League - Foot

C’était il y a treize ans : le coup de génie de Juninho face au Barça en Ligue des champions

Champions League - Foot

Articles recommandés pour vous