Football

Champions League : l’AC Milan trouve encore la faille et bat Naples (1-0)

© AFP or licensors

Par Alice Devilez avec AFP

L’AC Milan semble décidément avoir trouvé la recette pour battre Naples cette saison ! Les hommes de Stefano Pioli l’ont emporté 1-0 à domicile ce mercredi soir dans le cadre du match aller des quarts de finale de la Ligue des Champions. L’AC Milan a pu compter sur un excellent Mike Maignan pour lui permettre de conserver le zéro en début de partie. Le seul but de la rencontre a ensuite été inscrit tout en puissance par Ismaël Bennacer cinq minutes avant la pause. Ce dernier est devenu le troisième joueur algérien de l’histoire à marquer un but en quart de finale de la C1 après Madjer et Mahrez.

Les Napolitains ont été réduits à dix à la suite d’un deuxième carton jaune reçu (en quatre minutes) par Andre Zambo Anguissa à un gros quart d’heure du terme mais l’AC Milan n’est pas parvenu à alourdir son aventage dans ce match.

Au niveau des Belges, aucun d’eux n’était titulaire au coup d’envoi. Alexis Saelemaekers a remplacé le buteur du jour à la 67e et a reçu une carte jaune en toute fin de rencontre.

Naples, large leader de Serie A, a cruellement manqué des inspirations de son meilleur buteur, le Nigérian Victor Osimhen, blessé.

Mais le Napoli peut encore espérer renverser la vapeur pour sa première apparition en quarts de finale de C1.

Le résumé de la rencontre

L’entraîneur rossonero Stefano Piolo avait sans surprise aligné le même onze que celui qui, il y a dix jours, avait donné la leçon au Napoli (4-0).

En l’absence de son meilleur buteur Victor Osimhen et de son remplaçant habituel Giovanni Simeone, blessés, Luciano Spalletti avait lui finalement misé sur Eljif Elmas, aligné dans un rôle de faux 9 dans lequel l’entraîneur aimait faire jouer Totti à la Roma il y a près de vingt ans.

Sous la pluie milanaise, Naples a démarré fort avec une première énorme occasion après seulement cinquante secondes : Khvicha Kvaratskhelia a hérité d’un ballon mal dégagé par le Milanais Rade Krunic mais le Géorgien a buté sur le Bosnien revenu en catastrophe sauver devant sa ligne.

Maignan impeccable

Mike Maignan s’est ensuite employé pour sortir deux frappes puissantes de Anguissa (4e) puis Piotr Zielinski (12e) lors d’un début de match en apnée pour les Rossoneri.

Leao a réveillé Milan avec l’une de ses chevauchées dont il a le secret, conclue par une frappe de peu à côté (25e) suivie d’un coup de pied rageur dans un poteau de corner.

Naples a craqué sur un nouveau contre parfait des Rossoneri, initié par Brahim Diaz après un contrôle orienté de haute volée. Après un relais avec Leao, Bennacer a conclu d’une frappe sèche que Alex Meret n’a pu qu’effleurer.

Les Milanais auraient même pu s’échapper avant la pause mais Simon Kjaer a vu sa tête surpuissante rebondir sur la barre (45+3e).

Naples a tenté de réagir au retour des vestiaires avec Elmas pas loin de surprendre Maignan, un peu trop avancé (50e), puis avec Di Lorenzo d’un tir dévié (53e).

Mais les joueurs de Spalletti, à l’image d’un Kvaratskhelia s’empêtrant dans la défense lombarde, n’avaient pas leur impact physique habituel. Anguissa l’a payé cher, averti deux fois en moins de cinq minutes pour deux interventions désespérées sur un Theo Hernandez partant à toutes jambes (70e, 74e).

A dix, Naples a poussé malgré tout mais est tombé sur un Maignan impeccable jusqu’au bout devant Di Lorenzo (87e). Les tifosi napolitains prient maintenant pour qu’Osimhen soit rétabli dans six jours.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous