RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Changement au 1er janvier pour la collecte des déchets à Pepinster

Les Pépins vont devoir s’habituer au double conteneur.

Les habitants de Pepinster vont devoir modifier leurs habitudes en matière de déchets ménagers. La collecte de ceux-ci sera reprise par Intradel à partir du 1er janvier, tout comme à Theux et à Lontzen. Et cela aura des conséquences sur le tri des ordures.

Jusqu’à présent, le contrat de la collecte des déchets ménagers de Pepinster s’exécutait avec la société Suez. Et même si cette société restera le collecteur, ce sera désormais pour le compte d’Intradel. Et ça veut dire un changement de contenant, mais aussi une séparation de deux types de déchets : " Ça va changer parce que nous n’avions pas encore de conteneur pour les déchets biodégradables ou organiques. Nous allons donc avoir un conteneur supplémentaire, ce qui est une mesure européenne donc nous devions y arriver. Dès le 1er janvier, nous garderons donc le conteneur gris, mais nous aurons aussi un conteneur pour les déchets organiques. Un avantage, c’est qu’avec le système d’Intradel, chacun aura un code ou un login pour se connecter à Intradel et pour connaître le poids de ses déchets au fur et à mesure, semaine après semaine. Donc il y aura moins de surprise pour se dire qu’on a quand même utilisé beaucoup de kilos ", explique Doris Quadflieg, échevine pépine de l’Environnement.

Theux et Lontzen passent aussi chez Intradel, avec en plus à Theux le passage du sac payant non pesé au double conteneur pesé, et donc un paiement au poids des déchets. La mesure aurait déjà dû être appliquée l’an dernier mais elle avait été reportée suite aux inondations.

Intradel collectera ainsi les déchets dans 56 communes liégeoises au 1er janvier prochain. Pour les PMC, elle le fait déjà dans 72 communes.

Déchets inondations

Après les inondations de juillet dernier, plusieurs communes sinistrées ont mis en place un service de récolte des déchets sortis des maisons par les habitants touchés par le sinistre. C’était le cas à Pepinster, mais ce service a cessé il y a quelque temps. Il reste pourtant des sinistrés qui ont encore des déchets à évacuer. Alors comment faire ?

Bien évidemment nous avons offert le service pendant longtemps et puis nous avons dû stopper par manque de moyens techniques, d’apport technique de la Province par exemple, ou d’Intradel, et puis de subsides que nous n’avons plus. Les personnes qui font encore de gros travaux doivent donc s’adresser à une société de conteneurs pour pouvoir tout vider en une fois, et ça peut passer dans leur assurance, soit alors s’adresser au recyparc. Il n’y a plus vraiment de personnes qui ont encore à évacuer des déchets d’inondation. Par contre, il y en a encore qui sont liés aux transformations car les sinistrés en profitent pour remettre à neuf ", précise encore l’échevine.

Articles recommandés pour vous