Charleroi : budget 2020 en équilibre. Problème de pensions mais des moyens pour les écoles et une piscine

Charleroi : budget 2020 en équilibre. Problèmes de pensions mais des moyens pour les écoles et une piscine

© Tous droits réservés

16 déc. 2019 à 22:00Temps de lecture1 min
Par Mathieu Van Winckel

A quoi la ville de Charleroi va dépenser son argent l’année prochaine ? Le budget 2020 a été voté ce lundi soir. Ça reste compliqué pour les villes et communes partout. Mais Charleroi se vante d’avoir un budget en équilibre sans nouvelle taxe.

D’abord concernant le personnel de la ville. Fini les remplacements d’un départ seulement sur trois. La ville veut stabiliser ses effectifs. Ça veut dire qu’une centaine de postes vont se libérer. Il y a de l’engagement dans l’air. Grosse difficulté par contre du côté des pensions. La ville paye une partie des pensions de ses anciens agents nommés. Et la somme devient importante. Les autorités doivent d’ailleurs faire appel encore une fois à la Région pour rajouter quelques millions et boucher le trou.

Travaux en vue dans les écoles et dans une piscine

Trois millions sont dégagés pour rénover l’Aqua 2000. La piscine de Gosselies est fermée depuis 2017. Et puis Charleroi a lancé un plan de rénovation de ses écoles. En 2020, les travaux vont être lancés dans 12 établissements. Notamment à l’école du centre de Couillet, à l’académie de musique de Lodelinsart ou à l’école Lepage à Roux.

Le budget du CPAS. Toujours de plus en plus lourd.

La situation sociale ne s’améliore pas. 16% des Carolos font appel au CPAS. Le nombre de revenus d’intégration a augmenté de 42% ces dernières années. Ça, c’est le problème de tous ceux qui sont chassés du chômage et qui viennent frapper à la porte du CPAS. Mais pour 2020, le CPAS devrait obtenir l’argent dont il a besoin. Deux projets à noter : l’ouverture d’une maison médicale en centre-ville et la création d’une salle de shoot. Un endroit où les toxicomanes peuvent trouver des seringues propres et de l’encadrement.

Encore un mot de la police, la ville s’engage à enfin atteindre les 1058 agents nécessaires. C’était la norme minimale qui devrait être atteinte en 2020.

L’opposition, PTB en tête, dénonce un budget qui pèse trop lourd sur les Carolos. Des taxes poubelles et le prix du parking trop élevés. L’opposition appelle à trouver de nouvelles sources de financement pour les années à venir.
 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus