RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Charleroi : constat d'échec pour le City Dépôt qui se cherche une reconversion

Le projet du City Dépôt n'a jamais vraiment fonctionné comme prévu initialement
29 avr. 2021 à 16:00 - mise à jour 29 avr. 2021 à 16:00Temps de lecture1 min
Par Luciano Arcangeli, Daniel Barbieux

Le centre de distribution urbaine de Charleroi, ou City Dépôt, a été inauguré en 2016 et il a coûté la bagatelle de six millions d’euros avant sa mise en service. Mais, cinq ans plus tard, on est loin de la réussite tant attendue. Le bâtiment est pratiquement vide mais pas abandonné. C’est déjà ça.

L’infrastructure devait permettre de desservir les commerces du centre-ville carolo avec des petits véhicules utilitaires dont le chargement aurait été transvasé à partir de camions plus imposants stationnés à l’intérieur du bâtiment. L’idée était alléchante car elle soustrayait un lourd trafic aux rues de l’intra-muros. Mais, au final, c’est un flop. Après cinq années, le City Dépôt, repris ensuite par une autre entreprise, n’a pas trouvé son marché.

Xavier Desgain (Ecolo), échevin de la Ville en charge du problème, essaie de trouver des solutions : "L’important c’est que nous, avec le bâtiment tel qu’il est là, on lui trouve une activité et une utilité dans le cadre d’une logistique qui soit durable et plus respectueuse de l’environnement. Et donc on a prolongé la concession avec le concessionnaire actuel d’une année pour voir justement quel type d’activités on pourra mettre en place dans ce cadre-là."


Il s'avère donc que la structure est peu pratique pour les camionneurs. Il est mal situé et pas du tout attractif pour les petits commerçants. Les pros de la livraison n’ont pas adhéré au projet. Xavier Desgain suit donc de près une éventuelle reconversion du bâtiment : "Il y a des réflexions qui sont en cours pour y accueillir de la cyclo logistique, pour les services communaux eux-mêmes et aussi la logistique pour le secteur culturel afin d’y déposer et reprendre des décors, du matériel et des choses comme ça."

Le tout aura coûté environ six millions d’euros et a été financé principalement par des fonds européens mais aussi par la Ville de Charleroi et la Région wallonne. Les optimistes diront que c’est tout de même mieux que le chancre urbain qui occupait l’espace auparavant.

1er mars 2016 : inauguration d'un dépôt central pour les marchandises à Charleroi

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous