RTBFPasser au contenu
Rechercher

Charleroi : du renfort dans certaines écoles pour rattraper le temps perdu depuis le confinement

Grâce à un soutien de la Fédération Wallonie -Bruxelles, l’école communale Alphonse Vaisière a pu organiser des remédiations pour remettre les élèves à niveau après le confinement et une fin d’année scolaire très chahutée.
08 oct. 2020 à 15:36 - mise à jour 08 oct. 2020 à 15:36Temps de lecture1 min
Par Gregory Fobe

Les mois de confinement et la fin très chahutée de l’année scolaire ont eu des conséquences tant dans le secondaire que dans le primaire. De nombreuses matières n’ont pas pu être vues et certains enfants ont même décroché durant plusieurs mois. La Fédération Wallonie-Bruxelles a débloqué des moyens pour renforcer les équipes pédagogiques et mettre en place des remédiations dans les écoles les moins favorisées. C’est le cas à l’école communale Alphonse Vaisière à Couillet.

Valérie Huegaerts intervient quelques heures par semaine en première primaire aux côtés de l’enseignante : " Je peux accompagner les élèves individuellement. J’écris par exemple avec eux pour qu’ils sentent bien le mouvement. Parfois ils manquent de souplesse dans le poignet et ça, c’est sans doute la conséquence des mois sans école. "

En troisième maternelle, les enfants de cette classe auraient dû avoir déjà quelques notions de lecture mais le confinement est passé par là ; il faut donc rattraper le temps perdu.

Christelle Delporte l’instructrice est ravie de pouvoir compter sur cette aide précieuse : " L’idée n’est vraiment pas de stresser les enfants mais de les accompagner et de les encourager. C’est sûr que quand on doit en gérer 22 à la fois, c’est plus facile d’être à deux. Moi je vois déjà les résultats. Je les félicite tous les jours et je peux vous dire qu’ils ont tous évolué à leur niveau ! "

Pour la directrice Leslie Dubois, ce renfort était plus que nécessaire : " Nous avons des enfants que nous n’avions plus vus depuis le mois de mars. Il faut leur réapprendre un rythme scolaire mais aussi à faire leurs devoirs ou tout simplement à tenir correctement un crayon. "

A Charleroi, les écoles communales peuvent aussi s’appuyer sur la ville pour remettre leurs classes à niveau. Le service animation pédagogique intervient pour réaliser des évaluations et organiser des ateliers en fonction des besoins spécifiques de chaque enfant. Une base de données est également accessible aux enseignants qui pourront y puiser différents outils pour adapter leurs activités et leurs leçons en fonction de l’évolution de leurs élèves.

 

Articles recommandés pour vous