Football

Charleroi - Edward Still : "On ne se laissera pas intimider par la peur de Seraing"

Les Carolos restent sur un bilan de 5/12 après la trêve hivernale

Déterminé, le coach du Sporting de Charleroi ne compte pas faire de cadeau à son adversaire ce vendredi soir. Les Carolos accueillent Seraing, pour l’ouverture de la 26e journée de Pro League. Et malgré la position délicate des Sérésiens, Edward Still ne compte laisser aucune miette à son opposant wallon.

"Eux, ils luttent pour leur survie, nous on se bat pour notre réussite", lâche d’emblée le mentor des Zèbres. "Notre rage de faire un résultat positif sera supérieure à la leur. Nous sommes dans une bonne dynamique et nous voulons aller de l’avant en décrochant un résultat. On ne se laissera pas intimider par la peur des Sérésiens."

Charleroi compte enchaîner après son succès à Saint-Trond (0-1). Des Carolos qui ont commencé l’année en demi-teinte avec un bilan de 5/12, dont une déroute à l’Antwerp (3-0) et des partages contre Gand (0-0) et Courtrai (1-1). "On est déçus de ces résultats. Surtout de cette défaite face aux Anversois où notre impact n’était pas suffisant. Contre Courtrai, en revanche, nous avons réalisé l’une des prestations les plus abouties de la saison. Et la rencontre à Saint-Trond le week-end dernier a démontré nos progrès. On espère poursuivre dans ce sens-là face à Seraing."

Un mercato positif

Lors du mercato hivernal, les Carolos se sont montrés assez actifs. Avec plusieurs mouvements, dans le sens des départs comme des arrivées. Charleroi a attiré Youssouph Badji (en prêt via le Club Bruges), Daan Heymans (en prêt via Venezia), Vakoun Issouf Bayo (en prêt via Gand), Ben Karamoko et Nauris Petkevicius.

Edward Still se montrait d’ailleurs très satisfait du travail effectué pour réaliser ces transferts. "J’en tire un bilan très positif. Charleroi sort plus fort de ce mercato par rapport au début. Certes, nous aurions voulu boucler nos derniers transferts plus rapidement. Mais la complexité de ce mercato hivernal a rendu la tâche impossible. Nous sommes très contents de nos recrues. Ces joueurs vont nous renforcer à des postes où il était nécessaire de recruter."

Face à Seraing, les supporters carolos retrouvent leur Mambourg, qu’ils n’ont plus côtoyé depuis le 10 décembre et la visite d’Ostende. Entre 4.000 et 5.000 supporters sont attendus.

Articles recommandés pour vous