RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Charleroi : en attendant mieux, le "plan terrasse" fait des heureux chez les restaurateurs et cafetiers

Charleroi : en attendant mieux, le "plan terrasse" fait des heureux chez les restaurateurs et cafetiers
22 avr. 2021 à 16:30 - mise à jour 22 avr. 2021 à 16:30Temps de lecture2 min
Par Julie Buron, Daniel Barbieux

Les patrons de cafés et de restaurants attendent impatiemment le 8 mai pour, au moins, rouvrir la terrasse de leur établissement. Mais tous les cafetiers et restaurateurs n’en ont pas ou, quand c’est le cas, elles sont trop petites pour être rentables à elles seules. Voilà pourquoi la Ville de Charleroi propose son plan terrasses qui se déploie autour de deux axes.

D’abord il y a une prime proposée à ceux qui n’ont pas de terrasse ou qui veulent en aménager une. Quand elle a reçu cette proposition de la Ville, Bénédicte, la patronne du " Must ", un petit café du bas de Marcinelle, n’a pas hésité : "Il y avait une prime de maximum 1000 euros pour l’amélioration ou l’embellissement d’une terrasse. Ça m’a fait plaisir car ça donne envie et les gens en ont besoin." Grâce à cette prime, le café dispose maintenant d’une jolie petite terrasse en bois.


L’autre aide proposée par la Ville permet d’étendre les terrasses existantes. Des terrasses plus grandes, ça permet, notamment, de respecter plus facilement les règles sanitaires. Mais Babette Jandrain (PS), échevine du commerce carolo, y voit aussi un autre avantage : "On va beaucoup plus loin et on se dit à un moment donné que la réappropriation de l’espace public par l’Horeca est intéressante à tout point de vue. Même en termes de sécurité quand on voit le nombre de personnes qui sont harcelées en rue, qui sont victimes de harcèlement, c’est intéressant donc qu’il y ait cette réappropriation de l’espace public par l’Horeca. Et donc on permet à chaque tenancier d’agrandir sa terrasse et ce gratuitement."

Gratuitement oui, mais sans bloquer ou gêner le passage des poussettes ou des personnes à mobilité réduite. Et toute extension doit d’ailleurs faire l’objet d’une demande préalable auprès de la police.

Actuellement, au niveau de la Région wallonne, le placement d’une terrasse ouverte saisonnière dont la superficie ne dépasse pas 50 m² est exonéré de permis d’urbanisme. Mais, ce jeudi 22 avril 2021, l’exécutif wallon a décidé d’élargir cette exonération de permis à 100 m² et ce jusqu’au 9 janvier 2022. Cette mesure ne remet toutefois pas en cause la nécessité d’obtenir une autorisation d’occupation du domaine public délivrée par les autorités communales compétentes.

Ouverture des terrasses: JT 15/04/2021

L'ouverture de l'Horeca et l'épisode des terrasses sources de crispations politiques

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous