RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Charleroi : un jeune de quinze ans interpellé suite au suicide de Maëlle en janvier

Illustration
06 mars 2020 à 11:19 - mise à jour 06 mars 2020 à 11:19Temps de lecture1 min
Par Belga

Le parquet de Charleroi a communiqué, ce vendredi matin, sur l’interpellation d’un jeune de quinze ans dans l’enquête sur le suicide d’une adolescente. Maëlle, quatorze ans, a mis fin à ses jours le 31 janvier et la piste privilégiée indique le harcèlement comme ayant causé ce geste. Le suspect reconnaît avoir diffusé quatre vidéos la montrant dénudée.

Une enquête avait rapidement été ouverte par le parquet de Charleroi pour déterminer les raisons qui ont poussé la jeune fille à se donner la mort. Après plusieurs jours de recherche et d’exploitation du contenu de divers téléphones portables, les enquêteurs ont interpellé un adolescent de quinze ans.

L’enquête a révélé l’existence de quatre vidéos, à caractère sexuel, montrant la victime. "L’une des vidéos montre Maëlle avoir une relation sexuelle avec un jeune nullement impliqué dans le dossier", a indiqué la procureure de la division de Charleroi.

Cinq jeunes ont été entendus et considérés comme suspects mais quatre d’entre eux ont rapidement été libérés. Lors de sa seconde audition devant le juge de la jeunesse, l’adolescent incriminé a reconnu avoir diffusé les vidéos via Snapchat et un site appelé "Anonyme Charleroi". Le jeune, élève au sein de la même école que Maëlle, a été placé en institution publique fermée pour 30 jours renouvelables. "Il exprime des regrets et n’imaginait pas que cela déboucherait sur le tragique geste de Maëlle", selon la procureure. L’adolescent aurait aussi expliqué avoir agi par vengeance, dans l’intention de nuire à sa victime. D’après le parquet de Charleroi, les deux jeunes n’étaient pas en couple.

Rassemblement d élèves suite au suicide de Maëlle à Jumet

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Du plaisir au cauchemar : comment réagir en cas de "revenge porn"? Que l’on soit victime, auteur ou témoin

Articles recommandés pour vous