Belgique

Charleroi : un mort dans la carrière de Gralex et un disparu dans l’étang du Pircha

03 août 2022 à 19:21 - mise à jour 04 août 2022 à 05:44Temps de lecture1 min
Par Maud Wilquin et Belga sur base des propos recueillis par Arnaud Montero

Une personne a perdu la vie ce mercredi 3 août dans le carrière de Gralex et une autre a disparu dans l’étang du Pircha, dans la région de Charleroi.

Les pompiers de la zone de secours Hainaut-est ont été appelés vers 16h30 ce mercredi pour une disparition au point d’eau du Pircha, entre Courcelles et Gosselies. Malgré deux heures de recherches toutefois, les secours ne sont pas parvenus à retrouver le corps de la victime. "Les recherches d’urgence ont dû être interrompues", confie Michel Méan, le porte-parole de la zone de secours Hainaut-est. Elles devraient reprendre dès demain matin. "Là, c’est la protection civile qui sera probablement requise par la justice."

En rentrant, les pompiers ont de nouveau été appelés pour une intervention similaire à la carrière Gralex, entre Montignies-le-Tilleul et Mont-sur-Marchienne. "Un jeune garçon de 19 ans avait aussi plongé du haut d’un plongeoir improvisé dans la carrière et disparu de la surface de l’eau. Après 15 minutes de recherches, nous avons retrouvé son corps. Les secours ont tenté de le réanimer sans résultat, il est décédé." La victime originaire de Bruxelles se baignait avec des amis.

L’hydrocution en cause ?

Une enquête déterminera les causes du décès. Mais pour Michel Méan, l’hypothèse la plus vraisemblable serait une hydrocution. "Il y a plus de 37 à 40 degrés au soleil à surface de l’eau et moins de 5 degrés dans les profondeurs. Cela fait une différence de plus de 30 degrés. Il y a un effet d’hydrocution."

Ce n’est pas la première fois que des drames ont lieu dans ces deux propriétés privées. En 2018 déjà, un nageur de 34 ans avait perdu la vie dans la carrière de Gralex. Sa dépouille avait été retrouvée à 30 mètres des berges. "Et quelques années auparavant, nous avions eu deux décès simultanés dans la carrière du Pircha. Ce ne sont pas des accidents anodins", déplore le porte-parole. "Les réseaux sociaux vendent ces endroits comme des points d’eau magnifiques. Mais les baignades y sont interdites."

Sur le même sujet

Baignades interdites : un corps sans vie retrouvé à l’étang du Pircha après plus de deux heures de recherches

Actualités locales

Deux personnes sauvées de la noyade dans la Meuse par un couple de triathlètes

Regions Namur

Articles recommandés pour vous